Défi n° 194 (" Cygne ") proposé par Lénaïg pour Les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

..................................................................................................................................................

Apporter à la photo une légende en vers ou en prose.

Une seule contrainte : inclure une des trois citations :

" Les difficultés commencent : c'est le signe de la réussite. " (Le Schpountz- 1938- de Marcel Pagnol)

" À quoi bon avoir un ami, s'il faut lui faire signe pour qu'il regarde, et tout lui dire pour qu'il comprenne ?" (La lumière qui s'éteint -1900- de Rudyard Kipling)

" La mémoire est faite de tiroirs pratiques qui s'ouvrent ou se ferment pour simplifier notre vie. C'est un signe de médiocrité de vouloir se souvenir de tout." (Les larmes de Lucifer -1989- de René-Jean Clot)

...............................................................................................................

Hier encore, légère, gaie et  insouciante, Dame cygne plongeait et replongeait allègrement dans le bassin; toute guillerette elle folâtrait les pattes en l'air et le croupion pointé vers la lune.

C'était hier.

Aujourd'hui la voilà qui mélancolise recroquevillée sur la berge.

Le bec enfoui sous son aile au plus profond de la douce douceur du duvet doudoux, elle soupfire et  murfmure d'une pfetite vfoix qui se fifssure - bon sfang qu'est ce que j'aifmerais des tfous pfetits cyfgneaux...

Pfouh pfouh - pas facile de causer dans du doux duvet doudoux - elle se fêle, elle crafouille; en loucedé il se pourrait même qu'elle ait larmé quelques eaux transparentes et salées, aussitôt goulument lapées par le doux duvet doudoux d'une douce douceur.

Basile, le Monsieur cygne, n'aime pas sentir sa cygnette en souffrance.

Il a perçu ses soufpirs. Il n'a pas inventé l'eau tiède mais il n'est pas sourd.

Pour avoir entendu les employés municipaux potiner autour du plan d'eau, lors de leurs réitérées pauses - dodo - du - râteau, il sait qu'en ville il trouvera ce que réclame Dame cygne. Il connait même les endroits précis où les dénicher, les municipaux, qui veillent jalousement sur l'inertie de leurs manches d'outils en les étreignant de très près, ont vendu la mèche :

- Pendant la grande quinzaine commerciale, les PONTES vont, comme d'hab' s'activer et nous escagasser en exigeant de disposer des signaux, bien proprets, triés sur le volet, à chaque carrefour.

Quelle aubaine pour Basile !

Aussitôt il se met en marche vers le centre ville, s'immisce dans l'impressionnante file d'énormes engins bizarres qui vrombissent, clignotent et puent en klaxonnant; fièrement il les défie en tortillant du troufignon et en sifflant entre ses dents.

- Ach ! Les difficultés commencent : c'est le signe de la réussite, se réjouit-il, je m'en vais dégoter tout plein de petits SIGNAUX pour ma cygnette adorée.

Lorsque Basile, dans un grand fracas, lâchera près des palmes de Dame cygne une brassée de panneaux de signalisation, elle hésitera une fraction de seconde entre l' ÉTRANGLER puis le HACHER menu menu menu en quart de confettis ou bien pff, résignée, lui sourire niaisement.

Son Basile n'a certes pas inventé la machine à courber les bananes, mais ce dadais lui donne tellement de signes de générosité que déjà sa colère est retombée...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Un mâle qui a des pannes : oh ! pas étonnant que cygnette ne puisse avoir de cygnaux ... !
quel c... ouillon tout de même !
Heureusement il y a l'amour qui sauve tout !
Merci pour ce régal, texte et dessin, et bisous
Répondre
c'est vrai que c'est génant d'avoir des pannes des sens pour les transports amoureux, mais ce couple est né sous un bon cygne !
bonne semaine madame Luciole.
J
Excellent je me suis régalée , une histoire d'amour racontée avec beaucoup d'humour et un superbe dessin .
Bon week end
Bises
Répondre
Merci pour votre amicale visite Jazzy, bonne semaine à vous .
M
J'ai adoré le texte. le dessin. Elle va ui pardonner maman cygne : qu'est ce qu'il ne ferait pas pour elle : un signe d'amour. Belle semaine
Répondre
Bonsoir Martine, oui vous avez bien raison, ce sont des cygnes d'amour, et ce ne sont pas des bêtises puisqu'il veut bien faire ... belle semaine à vous , amitiés de nous deux.
C
Superbe duo François & Marie ! Mots et dessins se complètent si bien ! J'♥ beaucoup ! Bravo et bon mardi !
Répondre
Bonsoir Colette, oui les mots de Marie inspirent avec bonheur les ptiots dessins de François , merci pour votre amicale visite.
J
ps. petit oubli il fallait que je le dise le lundi avec ou sans sac c'est aspirateur qu'on se le dise (voir p 220)
Répondre
A
Monsieur a fait de son mieux, pauvre Madame qui l'aime toujours emplie de tendresse pour son balourd, elle qui n'a rien d'une oie blanche !!!
Répondre
C'est bien vrai que le monsieur a fait de son mieux c'est pour ça qu'ils vont bien ensemble. bonne semaine ABC.
A
Quand Monsieur cygne croise Madame cygne, il lui fait un petit signe... Ou cygne c'est selon. ];-D
Répondre
C'est vrai, mais en général , la morale est sauve car le cygne a l'éthique.
L
Coucou Marie et François. Je me retrouve tout attendrie, je ne ris pas mais je souris de l'incompréhension entre monsieur et madame Cygne qui se rejoignent quand même puisqu'ils s'aiment.Très belle histoire et deuxième cadeau, le dessin et ses bulles ! Merci beaucoup et bises, les amis.
Répondre
Vous avez raison d'être attendrie, car au delà d'une certaine balourdise de la part du monsieur cygne il y a de la vraie tendresse chez ces deux là . Merci pour le dessin, vous aurez remarqué que la ptiote Marie parle d'une ouillotte, c'est un mot de chez nous pour désigner les oies. Bises de nous deux.
J
Je le savais...je m'y attendais... que je ne serais pas déçue
c'est signé cette belle histoire d'amour entre un cygne benêt et une cygnette en mâle de maternité , un vrai régal !
Bonne quinzaine à tous les deux
Répondre
Merci Josette pour votre amicale visite et votre plaisir de lecture, Marie sait raconter les amours de la belle qui a la tête prêt du benêt ! bonne semaine à vous .
J
Bonjour Marie et François, en effet ce Basile est bête à manger du foin... mais nous fait bien rire.... les femmes heureusement sont plus malignes, comme sur le dessin... chut, entre nous, bises, jill
Répondre
Bonjour madame Bill, ne nous inquiétons pas, car il a pour lui d'être grand ce qui fait que ce n'est pas un "nain, Basile" !
bises de nous deux.