Défi n° 210 proposé par Martine Quai des Rimes pour Les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

..................................................................................................................................................

" Inspirez-vous de cette photo (prise par Martine : Île de Noirmoutier, devant le passage du Gois à marée haute) pour écrire un texte en vers ou en prose."

.........................................................................................................................

- Bin !...

Gnnniii ! Les freins crissent. La bicyclette pile net.

Éjectée à califourchon, tétanisée jusqu'au bout de ses arpions, Georgette sent que se démantèlent les bielles de sa cervelle.

- Bin ça alors !... s'hébète Georgette.

- Ah bin ça alors... se répète Georgette.

- Ah bin ça alors de ça alors... J' suis pas devenue benête, essaie de se convaincre Georgette.

Incapable de penser elle se fige, pétrifiée.

Longtemps.

Jusqu'au moment où le chlorure de polyvinyl de sa capette anti gros temps -  ramolli par le soleil brûlant - se mette à lui chauffer le ciboulot et la tire de son apathie.

- Ma Georgette, ce n'est pas parce que tu as oublié tes lunettes que tu n'es plus capable de voir la vérité en face : ON A VOLÉ TA ROUTE !  Tu découvres de bien curieuses mœurs en ces terres vendéennes... Dans ta Franche-Comté, on vole de tout, pourtant personne n'a jamais eu le toupet de dérober le moindre sentier. Ne traînasse pas, déjà que tu stationnes illégalement, remonte vite sur ton biclou et surtout, n'aggrave pas ton cas, ne fais pas de folie en dépassant le cinquante !

Aussitôt dit, aussitôt fait.

Georgette, nez dans le guidon, se mit à tourner en rond autour du gros point rond. Elle fit un tour, puis un deuxième et encore un troisième.

- Je vais me réveiller... Ça n'est qu'un mauvais rêve... se rassurait-elle. Le voleur de route a bien de la  veine d'être tombé sur une  bonne fille comme moi, je lui accorde un sursis : je fais sept tours de piste, pas un de plus, afin de lui laisser le temps de restituer la chaussée bien asséchée. Hier, je jure qu'elle était là, j'y ai roulé tranquille, avec, dans mon panier, du sel en fleur fine de Noirmoutier. Ce matin je me suis traitée de tête de linotte : pour accompagner mon sel, j'avais tout bonnement oublié de rapporter des petites pommes de terre bonnottes, si tendres en papillote. J'ai bondi sur mon Pégase et... vous connaissez la suite... La route a bel et bien disparu et n'est pas reparue, même après mes sept tours de manège...

Georgette un peu déboussolée, rebroussa chemin, après avoir vérifié que son itinéraire de retour n'avait pas été escamoté.

Rentrée dans son gîte de location, Georgette un tantinet tracassée, se rua sur la bouteille de Trouspinette - apéritif vendéen à base de pousses d'épines noires - dont elle avait descendu deux verres avant de partir, histoire de se donner du mollet.

Elle chaussa ses lunettes, prit une loupe et passa un long temps à analyser la composition de ce vin d'épines. Elle n'y trouva apparemment aucun élément hallucinogène rédhibitoire. Pour vérifier, elle en goûta un fond de verre, avec suspicion. D'un demi verre elle y re-goûta, avec application. Elle en reprit une grosse lichette avec délectation puis, toute guillerette, se fit cuire des coquillettes.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quichottine 30/10/2018 19:54

Excellent ! Et j'ai adoré la chute.
Mes petites-filles raffolent des coquillettes. :)
Bon remède à tout.
Passez une douce soirée.

christiane la banière 28/10/2018 08:30

j'adore la grenouille sur le béret de François ! Le Jura est bien loin pour elle. L'eau salée , quelle aventure en perspective ! bises et à bientôt

Marie de Cabardouche 29/10/2018 15:29

Ah ah ! Christiane Banière ! Tout comme moi tu es tombée dans le piège : lorsque j'ai fait remarquer à François qu'il y avait peu de r' noïlles dans l'eau salée, il m'a patiemment ;-) expliqué que les p' tiots miment le passage du Gois depuis La Rondaine, modeste ruisseau de notre secteur (à sec depuis des mois...), habitat préféré de la petite grenouille pas peureuse pour un sou !
Merci d'être passée par là Christiane, bises !

Andiamo 25/10/2018 10:24

Dans votre texte il est question de Georgette, j'ai saisi la balle au bond, le crêpe Georgette est un tissu, alors j'ai fait un vilain jeu de mots. ];-D
Les crêpes à déguster nous les devons effectivement à Suzette. ];-D

François & Marie 25/10/2018 22:09

Mais bien sûr ! Marie ( qui connaît bien les tissus) me confirme que le crêpe Georgette est un tissu très prisé, je n'avais pas capté la puissance du jeu de mots ! Mais une chose me chiffonne encore , Suzette, c'est une petite Suze non ?

Eglantine lilas 24/10/2018 11:47

il ne faut pas hésiter plusieurs fois le Trouspinette...on ne sait jamais on peut passer à coté de quelque chose ...après une bonne petite sieste et il n'y a plus qu'à attendre que la marée se retire et le tour est joué !

François & Marie 24/10/2018 21:19

Mais vous avez cent fois raison, une bonne sieste après une tournée de Trouspinette, voilà la solution . Bonne semaine Églantine.

Durgalola 23/10/2018 20:50

Quelle imagination. Il faut dire que la photo de Martine était originale. Merci et bonne soirée.

François & Marie 24/10/2018 21:21

La photo, authentique, est en effet très parlante. La plume de Marie s'est fait un plaisir de raconter la suite, bonne soirée à vous Durgalola.

colettedc 22/10/2018 17:30

Oh ! Attention Marie (Georgette) !!! Il faut écouter François !!! Tu fais mieux de rebrousser chemin : la route n'est plus et ne reviendra pas de sitôt !!! Bravo à vous deux : Super ! Bonne soirée de ce lundi ! Bisous♥♥

François & Marie 24/10/2018 21:24

Heureusement que la petite rivière n'est pas trop profonde, François ne risque pas de se noyer, quant à Marie elle vole sur le chemin de pierres. Merci pour votre gentille visite Colette . bises de nous deux.

jazzy57 22/10/2018 14:59

Bravo il y a vraipent de quoi se poser des questions elle a raison Georgette Il exagère quand même ce chenapan de voler la route . Pas question de prendre un petit verre de trouspinette avant de partir à vélo on ne sait jamais si des fois ma véloroute disparaissait ....
Bonne journée
Bisous

François & Marie 24/10/2018 21:26

Oui c'est un comble quand même, il y a des malfaisants qui chipent les routes pendant qu'on a le dos tourné ! ou alors c'est l'effet Trouspinette ( c'est fort ce truc non ? ) bisous de nous deux.

Martine Martin 22/10/2018 13:10

Merci beaucoup amis croqueurs. une interprétation très proche de ce qu'on a vu. D'abord le prénom Georgette. ce cycliste etrangement accoutré avait des jambes féminines et un visage masculin ... Oui il a fait le tour du rond point avant de se figer médusé devant l'entrée du goix sans bouger gênant les automobilistes qui voulaient faire demi-tour. c'était étrange, insolite. on est parti sans savoir si il avait renoncé à attendre, je le pense car il aurait du attendre au moins 4 ou 5 heures !

François & Marie 24/10/2018 21:42

La photo est très originale et très parlante. Merci pour ce joli sujet. Curieux personnage en effet que ce Georges /Georgette qui reste coi devant le Gois. : " ben quoi ? où qu'il est le Gois ? " La Vendée est une bien jolie région en tout cas .

ZAZA 22/10/2018 12:13

Excellent les Cabardouche ! Pas étonnant que Georgette ait perdu la route si elle a abusé de la trouspinette.... c'est traitre, un peu comme le chouchen !
Bises et bon début de semaine

François & Marie 24/10/2018 21:28

Il faut bien un remontant quand la mer est démontée ! bises de nous deux.

Lenaïg 22/10/2018 11:20

Croquignolette historiette, les zamis ! Tant pis pour les bonnottes, va pour les coquillettes et un petit verre de Trouspinette si c'était un effet de votre bonté :))) ! Bises distinguées.

François & Marie 24/10/2018 21:29

Merci pour votre amicale visise Lenaïg , trinquons donc aux imaginations qui font les belles histoires . Bises de nous deux.

Andiamo 22/10/2018 10:35

Et puis ce qui est chouette sur l'île de Noirmoutier c'est qu'elle pourra se reposer au bois de la chaise, en dégustant des crêpes Georgette ! ];-D

François & Marie 24/10/2018 21:32

c'est pas Suzette les crêpes ? en tous cas l'ile de Noirmoutier est bien accueillante et son excellent sel tient parfaitement la comparaison avec d'autres plus ...médiatisés .
salutations distingués.

jill bill 22/10/2018 08:05

Eh eh… On a volé la route mais pas démonté la mer ;-) et bon appétit m'sieur dame…. bises, jill

François & Marie 24/10/2018 21:33

Nous , la mer qui monte ça nous fait marrer.
bises de nous deux.