Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi n° 224 proposé par Martine Quai des Rimes pour Les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

Martine (Quai des Rimes) nous dit :

Je vous propose, dans le tableau ci-dessous, trois thèmes au choix et pour chacun des thèmes, deux titres pour vos écrits.

 

THÈMES TITRE 1  TITRE 2
Passé Hier à Hyères ou ailleurs Poussière d’hier
Présent Sauf-conduit pour aujourd’hui  Aujourd’hui inédit
Futur Demain à deux mains Demain en sous-main

 

A vous de choisir un thème et un des deux titres proposés et d’imaginer le texte adapté au titre retenu.

.......................................................................................................................................................

                                                      PASSÉ -

                                    Hier à Hyères ou ailleurs.

- Ancilla ! commande une voix haut perchée, amortie par une profusion de tentures et tapis vieillots.

- ...

- AN-CIL-LÂ ! s'impatiente la voix.

- VOUI, J'ARRIVEU piaille une autre voix depuis les abysses du petit office.

- Vous en mettez du temps à obtempérer, il faudra que ça change.

- Il faut dire, Mâme la vicomtesse, que, sauf vot' respect, mon p'tit nom de baptême est Eulalie et que, bin... Ancilla...

- ... Signifie "servante" et que toutes mes servantes ont été des Ancilla. Il faudra vous y faire ma fille.

La "fille" boude en tournicotant le coin de son tablier.

-  Et vous êtes fagotée comme une souillon, constate la douairière l'air pincé. Ach... soupire -t-elle en tricotant son sautoir - véritables perles de culture huîtrières en eau douce - qu'il est loin le temps où, hier, à Hyères, Valère, en livrée bleue à boutons d'argent, nous présentait de divins vins dans d'élégantes aiguières...

- Bin, aujourd'hui, on boit dans des gobelets en carton d' la piquette tirée tout droit du cubitainer, c'est moins précaire que vos aiguières et c'est drôlement bon !

- Taisez-vous ma fille vous divaguez, répond sèchement la noble maîtresse des lieux. Vous ignorez tout de ce qui se passait hier à Hyères.

- Certes, oui da, j'ignorais la vie d'hier à Hyères puisque je trimais à Foix.

- À Foix ! Et que fissiez-vous à Foix ?

- J'y fissais que j'y vendais du foie. J'y étais célèbre. On disait de moi : " Il était une fois une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix. Elle se dit ma foi c'est la première fois et la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix."

- Et pourquoi, la dernière fois ? s'étonne la Vicomtesse.

- Bin dame ! parce que j'avais perdu la foi, je ne croyais plus au foie gras.

- Et alors ?

- Je me suis lancée dans le gloubi boulga.

- Et ce fut un commerce prospère ?

- Nan, nan... Aucun Prosper ne m'en acheta. Casimir était mon seul client...

- Casimir ?

- Voui, le gentil dinosaure de l'Ile aux enfants. Il en avala des tonnes, s'en délecta puis mijota lui-même son gloubi boulga...

- Et... vous fîtes faillite ?

- Je fîte, c'que vous dîtes...

- Vous souvenez-vous des ingrédients de la recette ?

- Bin dame, c'est sûr, c'est ma litanie, soir et matin.

" Un bocal de confiture de griottes

Treize sardines du phare d'Eckmuhl ou de St Gilles Croix de Vie

Une noix ( avec ou sans coquille, suivant votre goût)

Une cuillère à café de confiture de fraises des bois.

Une tablette de chocolat noir râpé

Trois louches (moyennes) de moutarde de Dijon, très forte

Deux bananes et demi, trop mûres

Une saucisse de Morteau crue, mais tiède

Vous mixez et vous décorez de crème chantilly chaude ou tiède, selon votre goût. "

Toute émoustillée, la Vicomtesse décida qu'elle ferait servir ce mets de choix au vernissage de l'expo " HIER À HYÈRES " qui se tiendra dans son Vicomté (voir affichette).

Ancilla accepta de concocter cette fameuse recette à condition que ses gages soient doublés, triplés, multipliés par dix et que Madame l'appelle Eulalie, ce que Madame fit, désormais foldingue de gloubi boulga !

Longtemps elles profitèrent de ce lucratif commerce, en appliquant le principe de Bouddha :

" ACCEPTE CE QUI EST

LAISSE ALLER CE QUI ÉTAIT

ET AIE CONFIANCE EN CE QUI SERA. "   

                  .......................................................

                            AFFICHETTE  DU BAR

                     (en sous ou en euros. On ne rend pas la monnaie)

Buvette avec piquette en cubis 20 sous = 20 €

Buvette avec piquette en aiguière 2 sous = 2 €

Portion de gloubi (avec chantilly) 5 sous = 5€

Portion de boulga (sans chantilly) 20 sous = 20 €

Portion de gloubi et boulga 15 sous (on brade) = 15€

                                ......................................................................................

 


 

 

Partager cet article

Repost0

Défi n° 223 proposé par Jeanne FADOSI pour les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

....................................................................................................

Jeanne nous dit :

" Je vous invite à écrire un petit texte en prose ou en vers à propos d'une partie visible de la tête (oreille, front, menton, bouche, joue, cheveux ou crâne, si chauve, ou sourcil pourquoi pas ...) ou d'une autre partie du corps humain (la main, le pied, le coude ou le genou, le nez ou l'épaule ...)"

.........................................................................................................

Loulou, réfugié sur un tas de cailloux,

tremble, tremble, de tous ses genoux :

un troupeau de voraces lapinous

veut s'en prendre à ses oreilles... en feuilles de chou !

...................................................................................................................................................

- Riri ! Arrête de te gratter !

- C'est ta faute...

- Ma faute ? Eh... l'aut' !

- Tu m'as dit, qu'hier matin, la camionnette du facteur avait stationné pendant plus d'une heure devant la maison de ma fiancée.

- Oui, et alors ?

- Ça m'a mis la puce à l'oreille et depuis... ça gratte... ça gratte...

................................................................................................................................................................

- Que vas-tu faire de ce tas de chiffons ?

- Le voisin s'est plaint : mon garnement lui a piétiné tous ses fraisiers.

- Et ?

- J'attends ce galopin. Quand il rentrera,  je vais te lui frictionner les oreilles, j'aime mieux te dire qu'il s'en souviendra !

..................................................................................................................................................................

Monsieur :

- Ach... Mon amie? Qu'est-ce donc tous ces débris sur les tapis du salon ?

Madame : 

- Devine ! Toute la journée l'ado du troisième a tapé comme un sourd sur ses percussions et m'a vraiment cassé les oreilles...

....................................................................................................................................................................

- Cinq, six, sept, huit... On le saura que tu es papetier... Pourquoi avoir superposé tous ces crayons derrière tes esgourdes ?

- Pour faire comprendre à mon patron que j'en ai par-dessus les oreilles de ses ordres et de ses contrordres...

....................................................................................................................................................................

Le Sous-Chef :

- Le Chef va parler, écoute bien et fais-moi un résumé précis.

Le Sous-Sous Chef :

- Chef ou pas Chef, je ne lui prêterai pas l'oreille, cet étourdi oublie toujours de me la rendre...

Partager cet article

Repost0