Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SIMILITUDES ET DISSEMBLANCES

Publié le par François & Marie

Marie aime les images. Elle débusque les détails qui font rêver et retrouve des parentés dans les illustrations disparates. Grace à sa patience et à sa délicatesse, elle arrive à marier celles qui s'étaient perdues de vue et leur donne un sens nouveau en les réunissant.

François 

Josette, fidèle lectrice, nous propose des légendes tout à fait appropriées, nous avons le plaisir de les ajouter aux images de Marie.

 La petite fille rit de la moue de grand papa.

Annonciation
Gabriel apporte la nouvelle
À Marie dans son jardin.

Le sculpteur déraille,
Quel animal à tête de pioche
Cherche à m'embrasser dans le cou ?

 Madame se souvient
Ah jeunesse frivole

Des bals des fleurs des bulles...

Bien, dit le moustachu
l'haltère a pris des ailes.

Sur le cheval de bois 
Tagada tagada
on embarque pour Valparaiso
dans notre bouteille, pas de sirop.

Partager cet article

Repost0

Les images de Marie

Publié le par François & Marie

Lézard

Traces de lézard

La belle...

... N'est plus qu'un nid de guêpes.

Treille de jour

Treille de nuit

L'homme invisible

 

Partager cet article

Repost0

Défi n° 218 proposé par Durgalola pour Les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

....................................................

" Imaginez que vous êtes un arbre et racontez votre histoire en trente lignes."

Consigne : insérer, au début, une citation ou un proverbe, relatif à un arbre.

.............................................................

" Mars venteux, verger pommeux ."

C'est bref, c'est concis, c'est le bon vieux calendrier franc-comtois qui le dit.

Puisque cette année les vents locaux n'ont pas été très amicaux avec mars, chambardé par la bise, bousculé par le dret-vent et rudoyé par le joran, me voilà prévenu : je serai pommeux !

Quelle nouvelle ! Rien d'inédit puisque je suis un POMMIER et tout pommier qui se respecte se doit d'être un tant soit peu pommeux !

Je suis un fruitier pas prétentieux, un Malus domestica, un pommier commun, domestique, comme ils disent.

Pas de quoi pavoiser.

Certes.

Quoique... visez ma silhouette, Madame Irma saurait y lire quelques traits de ma personnalité.

- Voyons, voyons dirait-elle (logique, Madame Irma est voyante et une voyante ça aime bien dire "voyons".)

Je vois...  je vois (une voyante, ça voit !)... mâtin... bel animal ! quatre mètres à la toise : altier, belle variété qui annonce simplement, sans dédain ni arrogance, sa rareté et son existence qui remonte à l'Antiquité.

Je vois... je vois... un tronc droit, signe de persévérance et d'audace - il en faut pour braver les engelures du jura.

Je vois ... je vois... les premiers branchages attachés haut, largement étalés : sens des responsabilités, esprit protecteur (gare ! par ici les biquettes sont goulues.)

Je vois... je vois... un feuillage robuste, bien coloré, sans chichis, juste ovalisé, légèrement dentelé, sans agressivité.

Je vois... je vois... qu'il fait des pieds de nez dans le dos des gars Mamert, Pancrace et puis Servais - les redoutables saints de glace de mai - Pas fou, il attendra fin mai ou même début juin pour fleurir ses branches de bouquets blancs rosés, sans parfum - le pommeux n'élève pas des cocottes !

Je le vois... mi octobre empourpré d'allégresse, présenter à son voisin le vieil épicéa (jadis sapin de Noël paré) ses jolies pommes rouges, petites, jaune lavé, chapardées à Renoir, l'Auguste.

Bref un bel et bon pommier-pommeux, ça f'ra cent balles, conclura l'extralucide Irma.

- Tss tss ! pas si vite Mâm' Irma ! Mes pommes ne sont pas n'importe quelles pommes ! Les miennes sont des " Belles Filles de Salins *". Pas mijaurées pour deux sous, rustiques, résistantes aux bobos. Croquantes et sucrées elles embaument l'amande amère...

Ach ! j'aurais dû m'en douter, vous allez me les marauder le premier jour de leur cueillette, le vingt deux octobre, en Brumaire, pour les compoter, les pâtisser et les grignoter.

 Le futur pommeux prend les devants, il vous salue bien et file se blinder en biscotos costauds, de quoi épauler ses " Belles Filles de Salins "!

.............

* Salins les Bains, commune jurassienne célèbre pour ses sources d'eau salée.

 

Partager cet article

Repost0