Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Défi n° 202 " Tango ", proposé par " Le petit monde de Luciole " pour les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

..........................................................................................................................................

À vos plumes  ! dit Luciole :

" Le tango est une pensée triste qui se danse."

                                                                  Enrique Santos Discépolo.

..............................................................................................................

M'enfin Enrique... vas-tu enfin sortir de ta transe ?

À quoi bon tanguer sur UNE PENSÉE TRISTE QUI SE DANSE ?

Viens plutôt t'éclater en BONNE HUMEUR QUI SE DÉHANCHE !

Viens, viens, viens ! on va twister.

Nul besoin de cavalière, c'est une danse - contradiction :

SEUL, on se trémousse À L'UNISSON.

Twist and twist, on tortille du croupion.

Twist and twist, on agite ses ailerons.

Allez allez ! twistez twistez !

 

M'enfin Enrique ! Oublie vite ce tango qui te file le bourdon.

Écoute : le saxo déjà frétille du pavillon,

laisse - toi aller au rythme du madison

QUI CHASSE LES FOURMIS DES PATURONS !

Lâche-toi Enrique ! au nord, à l'est, au sud et puis à l'ouest,

dans le vide, botte des fesses et boxe avec belle allégresse !

 

Avec moi Enrique, compte : une - deux - trois, une - deux - trois...

Une valse détendra ton minois.

La boîte à musique, le piano, le violon

une - deux - trois

sont au diapason.

une - deux - trois

tournenrond tournenrond tournenrond

Quel plaisir, NOUS VALSONS !

tournenrond tournerond tournerond

légers comme barbàpapa écheveaux bobinés en gracieux peloton

tournenrond tournenrond tournenrond...

 

M'enfin Enrique... quel obstiné... tu veux à tout prix du tango...

Tu sais c'est du sérieux, l' tango.

Il faut être deux pour oser affronter l' tango.

Deux, torses corsetés, reins et mollets cambrés.

Deux, regards charbonnés et mâchoires étaux serrées.

Deux, mines verrouillées des mannequins des défilés.

Deux, résolus à se défier en corrida, olé !

Deux, avançant à quatre jambes, hypnotisés par leurs souliers.

Enrique... réveille-toi, tu n' voudrais pas être corseté, verrouillé, estoqué ?

Enrique... il est encore temps de reculer.

Trop tard...

Le bandonéon, lent -vit'vit'- lent, s'est mis à hoqueter.

Il chalouuupe, métronome déboussolé,

c'est la houle des " balancés "

qui s'achèvent'en " renversé ."

Et l'Enrique ? Oh ! il est tout vert,

l'Enrique il a le mal de mer.

BIEN FAIT !

BIEN FAIT BIEN FAIT BIEN FAIT !

MÔSIEUR n'avait qu'à pas lâchement m'abandonner

" en tapisserie " pour s'exhiber, frimer et tangoter

avec une créature, une cocotte, une mijaurée

qui, je le parierais, ne sait ni twister ni madisonner.

Olé ! nan... pas olé, na...

 

Partager cet article

Repost0

Défi n° 201 (Paris s'enrhume) proposé par Cap'taine Domi pour les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

...........................................................................................................................................

" Nous sommes en hiver et... " quand Paris s'enrhume, l'Europe prend froid. "

................................................................................................................

- P'tiot pitchin, j'te parie un rouleau de réglisse que Paris s'est enrhumé.

- Ben... Comment tu sais ça Marie ?

- Dis-moi VOUS. Je ne suis plus Marie-tout-court, mais Marie - Extralucide- Mamamouchi.

- Mamamouchi ? C'est Paris qui s'enrhume, c'est pas ta mama qui a besoin de mouchi (ndt : ça c'est du patois : on va se mouchi dans un mouchou )

- T'occupe ! J'ai consulté ma boule de cristal. J'y ai vuuuu... j'y ai vuuu... que Paris est enrhumé et quand Paris s'enrhume, l'Europe prend froid...
 

- Ah bon ! t'as vu ça, VOUS ?  Euh ...VOUS, dis-moi : la Franche-Comté, c'est en Europe, ou bien ?

- Vade rétro, ignarum ! L'Europe prend froid. En veux-tu quelques preuves ? Le sapin, hier encore bien vert, agite ses petites mains sucre glace ce matin.

- Oh, VOUS ! as-tu vu ?  la Reine des Neiges a prêté son collier aux fils barbelés...

- Avis de mésanges : Ti-du, hu-dit ! pas mal les boulettes du Super U !

- Miss autruche, ébouriffée, réfrigérée dans son déshabillé immaculé.

- La nuit tous les chats sont gris mais les jours de neige, chat noir, chat blanc, retrouvent leur couleur.

- Mickey, la grande souris, sourit en toisant de haut les frimas.

 

- Criquet givré, caquet clapé !

- Fanons pendants, pauvre baleine rêverait de claquer des dents...

- L'étoile de mer grelotte, s'affole, gesticule et frisotte.

- " Cétacé " crie le gentil dauphin pris dans les eaux glacées !

- Pour la photo, le lama givré s'est poudré, s'est crânement cambré et en a même oublié de crachoter.

- Qui a volé la tendre herbe verte des tendres biches aux yeux de biches ?

- Gros ours s'est fait berner, il a vendu sa peau avant la fin de l'hiver... Dépité, il ressasse les  rouages de cette sombre affaire...


 

Partager cet article

Repost0