Défi n° 139 ("RÉSISTANCE") proposé par Enriqueta pour Les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

Défi n° 139 ("RÉSISTANCE") proposé par Enriqueta pour Les Croqueurs de mots.

En maintes circonstances Constance a fait de la résistance.

A tapagé en battant les pavés qui incendièrent les oignons de ses dix doigts de pieds.

A fait front le front ruisselant, en brimbalant des calicots troués. Une incivile tendinopathie s'ensuivit.

A scandé des slogans qui réclamaient le droit de chacun à choisir sa voie. Y a cassé sa voix.

A pétitionné pour des causes plus ou moins grandioses.

A combattu bien des diktats, résistant à l'envie d'en venir aux poings, qu'elle a mis sur le i de "ça suffit".

Aujourd'hui aussi, ça suffit !

Constance a pris sa décision et François a dessiné cette irrévocable détermination:

Dorénavant elle ne va plus quitter sa cuisine,

son havre, son refuge, son chez elle, son repaire à tartines.

Elle y règne en souveraine, au milieu des robots et de la porcelaine.

Ici elle peut tout régenter, quelle félicité !

Soyons fous, osons le dire... quel pied !

Trilili, c'est dit !

Constance s'enroule en chantonnant ♪ en un devantier très seyant.

Elle va concocter un frichti exquis enrichi de croûtons frits, trilili ♫.

Plic, plac, ploc, elle gave son vieux grille-pain de pain de mie, triili ♪.

Abaisse la manette qui, splong, rebondit en lui fêlant un ongle, l'abruti.

Ré-appuie et ... oit.

- Eh oui, ricasse le vieux grilloir en sautant du comptoir, inutile de t'escrimer, je me suis détaché de la prise qui me tenait en laisse,

Yeux béants, elle en reste comme deux ronds de flan, tempête, le menace de sa cuillère à bouillabaisse.

- Tu vas frire mes quignons, obéis non de non !

Défi n° 139 ("RÉSISTANCE") proposé par Enriqueta pour Les Croqueurs de mots.

Il s'enfuit, se récrie,

- J'ai résisté à la tentation de me goberger en grasses matinées. Je me devais sous ton autorité aux aurores de toaster, toaster et re-toaster. Qui donc m'en a su gré ?

J'ai dominé l'envie de faire tout roustir, prenant soin de toujours bien rôtir. Qui m'en a dit merci ?

Tout rouillé des rotules, le teint verdâtre et les pattes en spatules, je cours m'oxygéner.

- Reviens mon tout mignon, j'ai besoin de grignons pour mon bœuf bourguignon !

- Non, non et re- non ! Sur ton ordre j'ai de trop de croûtons grillé les ripatons.

J'ai décidé de m'amender, de virer grilloir repenti et d'épargner ce petit pain de mie.

- Grand merzi mon zami ! roucoule toast-l'espiègle de son accent mi-farine de riz, mi-farine de seigle.

- Reviens ... supplie la cordon bleu(e) qui lève les bras aux cieux.

- Vas-y mon zami, résiste. Allez roule! De tes résistances neutralise l'effet Joule !

Fuyons, résistons, au galop décampons !

S'écrit petit pain de mie, chef de mutinerie, ragaillardi à l'idée de ne plus jamais être frit.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lenaïg 09/03/2015 11:03

Oh, magnifique, par ici : la résistance du robot de cuisine ! Délicieux moment, sans oublier la résistance de Constance, avant ... Amitiés admiratives, Marie et François !

Loïc Roussain 01/03/2015 15:38

Merci pour cette mouture savoureuse !
Loïc

Jeanne Fadosi 01/03/2015 11:06

coucou François et Marie. J'en profite pour signaler que pour le défi 140, je prends la barre avec une image et le feu vert de dômi contactée vendredi après-midi. rendez-vous sur mon blog Fadosi continue lundi matin (http://fadosicontinue.blogspot.fr/)
bises et belle fin de semaine

François & Marie 01/03/2015 20:15

Nous serons ravis d'y participer ! Merci de mener la barque ! Bonne semaine à vous . Bises de nous deux.

durgalola 27/02/2015 18:12

c'est très original ... et amusant - cela fait du bien de rire. Bonne soirée

François & Marie 27/02/2015 21:32

Bonsoir durgalola, merci de votre passage sur notre page, les textes de Marie sont comme des bonnes pommes au four et provoquent des sourires d'aises dans un parfum de bonne maison. Bonne semaine à vous.

Andiamo 25/02/2015 13:00

Bravo c'est enlevé, joyeux, truculent ! Merci au duo infernal ) Ici à Paris c'est tout gris, un gris souris effrayée, si vous voyez ce que je veux dire.

François & Marie 25/02/2015 13:13

Merci M'sieur Andiamo ! Nous aimons les sujets légers, nous n'aimons pas pas le grave ( sauf lorsqu'il s'agit de Graves en provenance des environs de Bordeaux ) et de toute façon, on ne parle pas assez des problèmes de grille pain et des tartines dissidentes . Bonne journée sous votre gris, notre Jura est tout ensoleillé lui !

Titou 24/02/2015 20:42

Merci Marie et François pour cette irrésistible histoire de résistante résistance qui nous réchauffe ! Une belle pirouette comme souvent pour sortir des sentiers battus tout en restant dans le sujet!
Constance a de doux airs de la Castafiore de mon enfance, airs auxquels les vitres ne résistaient pas!
Bises à tous les 2!

François & Marie 25/02/2015 13:14

Finenement observé Titou, je pensais à la Castafiore en la dessinant et le trait s'en ressent, effectivement le texte de Marie est irrésistible ce qui est un comble quand le thème est la résistance . Bises de nous deux.

Marie de Cabardouche 24/02/2015 23:30

Quelle agréable surprise ton commentaire mon Titou, je le découvre seulement. Je te vois très bien chef-d'orchestrer les trilles de Bianca Castafiore. Merci, plein bisous !

luciole 83 24/02/2015 15:54

ça alors ! c'est la guerre des robots maintenant ! Dans quel monde vivons-nous ?

Quoique ... si les robots caméras, les robots espions et tous ces machins qui nous épient et nous classifient, nous cataloguent et nous envoient PV, pubs, et nous ruinent nos blogs.....si seulement ce monde robotique voulait bien se mettre en grève, comme Ricasse.... quel soulagement !

Mais revenir à l'âge de pierre sans tous nos vaillants robots ménagers (j'ai la machine à vaisselle, la machine à linge qui tournent plein régime .... la clim réversible : une merveille ! et mon ordi qui me fait souvent des misères, mais bon : je l'aime bien !)...... :-( !

SUPERBE DEFI magistralement relevé ! Mes zygomatiques sont un peu douloureux, mais j'en ai pris pour la semaine, au moins ! BRAVO !
Quant aux dessins : chapeau !

Bisous à vous deux et franchement, MERCI !

François & Marie 24/02/2015 20:00

Merci beaucoup pour votre commentaire. Nous sommes heureux de vous avoir fait rire car cette ambiance robotisée manque cruellement de drôlerie et seuls des zhumains ont cette faculté de naviguer vers la fantaisie et la légèreté... les mêmes zhumains sont également capables du pire malheureusement. Nous avons tendance à penser que l'humour est un trésor qu'il faut préserver alors merci de le partager.

Jeanne Fadosi 24/02/2015 11:00

Ah quelle belle résistance d'une résistance qui n'en pouvait plus ...j'ai bien ri
bises et belle semaine

François & Marie 24/02/2015 11:58

Oui merci Jeanne, comme vous Marie a choisi d'évoquer le domaine électro-ménager sans les résistances duquel nous ne serions pas grand chose... point de pain grillé ni de repassage soigné pas de four ni de lave linge : ôtons les résistances et c'est le grand froid qui s'installe ! bonne journée à vous .

Josette 24/02/2015 10:04

C'est bien réel les objets du quotidien exercent une grande résistance...pas plus tard qu'hier soir l'ampoule du chevet s'est mis en grève pas de lecture pour appeler le dodo...
Des sanctions immédiates pour éviter ces mauvais exemples manquerait plus que la bouilloire s'y colle !

François & Marie 24/02/2015 10:17

Oui vous avez bien raison, et ils se carapatent pile poil quand on en a besoin, il y a des grands classiques comme la bouteille de gaz qui se met en grève quand arrivent les invités, les ampoules qui claquent et les autres qui se cachent quand on les cherche partout. Bonne journée Josette, merci pour votre visite.

enriqueta 23/02/2015 12:12

Ah! La résistance des machines! C'est une résistance à laquelle j'ai souvent à faire car les machines ne m'aiment pas. Merci pour cette participation toute en humour.

François & Marie 23/02/2015 14:55

Merci Enriqueta pour ce défi peu banal. Marie en maîtresse de la fantaisie et des mots a su trouver une façon amusante d'illustrer les aventures de Constance qui pour l'heure est privée de tartine. Bonne journée .

jill bill 23/02/2015 09:00

Bonjour vous deux... Vous m'en direz tant, mais après tout n'ont-ils pas droit à se rebeller eux zaussi.... merci pour ce moment drôle, bises de jill

François & Marie 23/02/2015 14:56

Bises de nous deux. Oui d'abord ! les petits pain de mie ont eux zaussi le droit de s'envoler vers de nouvelles aventures ! merci pour vos visites toujours appréciées.