Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bande dessinee

Polar Polaire 9

Publié le par François & Marie

Kraft et Bolduc, les deux minets de la maison Noël, ont l'habitude d'aider à la confection des cadeaux, ils adorent dévider les rubans et étaler le papier destiné aux emballages. Ils sont également très doués pour décorer le sapin, même si cet apprentissage fut assez long ! En effet, au début, le roi des forêts se retrouvait la plupart du temps étalé par terre au milieu d'un fouilli-fouilla  de boules cassées et de guirlandes entremêlées. Grâce à la patiente bienveillance de Santa Mama, les deux minets ont appris à dresser une décoration sans trop dévaster la maisonnée. C'est pourquoi en se saisissant de la rubalise policière, Kraft et Bolduc se sont appliqués à la disposer en guirlande. Merlot désapprouve complètement. Vira est attendrie par tant de délicatesse, Flagellant sourit avec condescendance. Longeville, toujours conciliant déclare qu'il suffit que l'on ne circule pas dans l'atelier où le bonhomme Santa attend l'avis de la légiste...

Mais où est-elle donc cette légiste ? Précieuse, c'est son nom, prévient depuis un poste public réservé aux appels d'urgence, qu'elle s'est trompée de Pôle. Heureusement pour elle, c'est Santa Mama qui a décroché et qui s'est empressée de la rassurer en lui disant que les gens confondaient souvent les deux extrémités glacées. Ça se ressemble tellement après tout. Elle est attendue pour un bon thé de Noël à l'orange et à la cannelle, qui est, souligne Santa Mama, "très bon".

-Ah, vous n'avez pas de la Chartreuse plutôt ? … Non ? ... bon tant pis. Ne touchez surtout à rien : j'arrive pour analyser la scène de crime.

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 8

Publié le par François & Marie

- Longeville, Antoine Longeville, juge à la retraite mais consultant avisé pour les affaires délicates, et ce drame effroyable qui vous affecte, mérite toute notre attention ! Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour résoudre au plus vite ce crime odieux.

- C'est très aimable de votre part répond flattée Santa Mama, voulez vous boire quelque chose ? Il doit également rester quelques croissants.

- Pour garder notre esprit alerte je verrais bien  un petit Bordeaux issu d'un château respectable, si vous aviez un petit Pomerol cabernet franc, je serais ravi d'y goûter.

- Ah non, je n'ai que du thé de Noël à l'orange et à la cannelle, c'est très bon.

- Bon ! C'est pas tout ça m'sieurs dames, intervient Merlot, mais faudrait voir à avancer hein ! Parce qu'on n'est pas là pour sucrer les gaufres. La légiste devrait pas tarder à arriver et on doit baliser la scène de crime. Et pis touchez à rien, parce que vous semez des empreintes partout avec vos crêpes lô. Un quien y trouverait pas ses ptiots.

- Je suggère d'utiliser la balise de la police avance Flagellant, j'en ai un gros rouleau avec moi .

- Nan mais pis quoi ? Celle de la gendarmerie ça fait quand même plus sérieux.

- Si je puis me permettre, intervient Longeville, l'une ou l'autre pourrait convenir, l'essentiel n'est-il pas de résoudre cette affaire délicate ?

- Je vais demander à Bolduc et à Kraft, ils ont l'habitude d'empaqueter les cadeaux .

- Ce serait pas vous qu'essayeriez de nous empaqueter des fois, madame Noël ? demanda Merlot avec un sourire entendu ...

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 7 & Défi n°242

Publié le par François & Marie

L'épisode 7 de notre Polar Polaire inclus le Défi n° 242 proposé par Jill Bill   ( ici) pour Les Croqueurs de Mots, qui nous suggère «L'invitation méphistophélique» avec un mot imposé : «Hexakosioihexekontahexaphobie »

Résumé : Il y a quéqu'in qui a frappé à la porte ...

Il était une fois une Maryline
secrétaire compétente et dynamique.
Il était la même fois un Antoine-Lucien,
compétant et dynamique, patron de ladite Maryline.
Tout se passait au mieux.
Jusqu'au jour où un démon entra dans la peau du patron.
Il se mit à harceler sa secrétaire.
Le Antoine-Lucien vira mocheté.
Maryline ne put virer moche puisque, sans le faire exprès,
elle était née jolie.
Pourtant le rose de ses joues se grisa, son sourire se pinça, la brillante étincelle de ses yeux s'enlarma.
Sur l'épaule de Marie son amie, elle vint s'épancher.
Marie vit rouge, enfila son ciré noir et ses bottes roses.
« On va lui régler son compte à ce Antoine-Lucien. ›› décida-t-elle en prenant le chemin de la forêt et la main d'une Maryline éplorée sans bottes et sans ciré.
Dans le sous bois elles traquèrent l'entolome livide toxique, dénichèrent le clitocybe nébularis franc comtois ( pas du tout franc du collier), qu'elles mêleraient à une boîte d'inoffensifs champignons de Paris.
Elles s'en revinrent crottées, le brushing en parapluie et la goutte au nez.
Pour le Antoine- Lucien invité, elles concoctèrent un menu mycologique peu équilibré mais néanmoins goûtu.

                                                     
POTAGE FORESTIER
                                                OMELETTE FORESTIÈRE
                                            
CÔTE DE VEAU FORESTIÈRE
                                                               ____
                                              VRAIE TRUFFE PÂTISSIÈRE

(Il fut décidé que le "cocktail spécial" ne serait réservé qu'à la côte de veau - il fallait bien que les cuisinières se sustentassent. Par précaution elles prirent un antidote charbonné qui leur fit des sourires ténébreux de chauves-souris.)
C'était l'été de la St Martin, la table fut dressée dans le jardin.
Il s'était mis sur son trente et un le Antoine - Lucien.
On se régala de l'onctueux du potage. On complimenta l'omelette baveuse à souhait.
Lorsque la côte de veau arriva, l'appétit des dames déclina, alors que persistait joyeusement celui de Antoine-Lucien.
Il se régala.
Pourtant ses hôtesses s'aperçurent que, de temps à autre, discrètement, Antoine-Lucien catapultait dans le gazon quelques fourchetées de champignons.
Confus, se sentant découvert, il expliqua aux maîtresses de maison qu'il souffrait d'un mal étrange, la
hexakosioihexekontahexaphobie.
Face à leur airs interrogateurs il avoua que le chiffre six cent soixante six, symbole de la Bête de l'Apocalypse, code de Satan, le terrorisait.
Sa phobie était liée au moindre "six".
Pas question d'acheter six œufs, les années en six, il se terra. Il enjamba la classe de sixième, il ne mit jamais un pneu sur la nationale six. Il redouta de mesurer un mètre quatre vingt six - sous la toise il se tassa- et, depuis toujours, il jette systématiquement la sixième bouchée de nourriture - c'est pour lui une aubaine que l'on dinât au jardin, il n'a pas à dissimuler "les bannis" dans sa serviette.
Comme il avait remarqué certains champignons d'un rosé translucide - les plus redoutables - par jeu, ils choisit de les offrir aux limaces.
Il se trouvait qu'il avait des ancêtres mycologues dont il avait hérité les prénoms et il...
« Drinnnnnn, drinnnnn, drinnnnn... Allo Marie ! J'espère que je ne te réveille pas !...››
« Sss...si... nonnonon !... Non, oui, euh non, j'étais réveillée, ouh la, depuis longtemps. Comment vas-tu ma jolie Maryline ? Et ton mari Antoine-Lucien, ça va ? ››
« Nous allons très bien ! Ça te dirait de nous accompagner en forêt pour une cueillette de champignons ?››
« N...no... Oh mais ! oui ouioui...››
Ouf ! cette histoire sordide n'était donc qu'un mauvais rêve... Ouf ouf ouf ! Tant mieux, je suis soulagée de ne pas être une criminelle !
Vous imaginez la tournure des interrogatoires :
Merlot « Alors comarate Marie, c'est bin vous qu' z' avez dit : on va l' zigouiller eul' l'Antoine- Tintin ?››
Vira « Mon chou, si vous nous aidez, ça ira plus vite, mumm ? ››
Flagellant « Le nom du coupable Marie, et vous aurez un croissant. ››
Qu'ils s'en aillent voir ailleurs !
Allez Marie, debout ! Tu ne vas pas nous faire une crise de bufonophobie ?
Bufo... ???

Les fins limiers vont sans doute nous éclairer.
Merlot ? « Bufflonne au scopie ?... Quo qu' c'est qu'ço ? Pas fastoche...››
Vira ? « Bu phono copie... ? Euh... Vous pouvez traduire, mon lapin ?››
Flagellant ? « Buffet des cookies ? C'est une nouvelle viennoiserie ? ››
Et vous Mama Santa ? « Eh eh, tout facile, c'est la peur des champignons... vénéneux.››
Bravo Mama, vous avez droit à une crêpe !

Publié dans Bande Dessinée, Défis

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 6

Publié le par François & Marie

- Hello mon p'tit chou, Vira Standup, cheffe de la police du Nord. On m'a missionnée pour enquêter sur le meurtre de Santa. Je sais que c'est difficile mon lapin, mais il va falloir m'aider à y voir clair, et me dire tout ce que vous savez : plus vite on connaîtra la vérité et mieux ce sera.

- Nan mais écoutez-moi celle lô, qui débarque chez les gens comme çô,  la nuit, qui se dit cheffe et qui raconte des cafouinettes ... Moi c'est la gendarmerie ! Alors pas de çô avec moi, c'est mon enquête et puis basta !

- Aaah mon p'tit lapin, il faudra vous faire une raison, cette affaire touche à l'international et nous devons travailler en équipe.

- Eh ben v' là autre chose, oué mais pas d'entourloupe lô, madame Vira j' vous ai à l'œil moi et quand je dis à l'œil : c'est pas gratuit !

- Eh bien c'est parfait, dit Santa Mama, c'est une bonne chose de collaborer avec ses petits camarades , voulez-vous quelque chose à boire Vira ?

- Oui mon p'tit chou, après cette éprouvante route, je prendrais bien un petit whisky.

- Je n'ai que du thé de Noël à l'orange et à la cannelle, c'est très bon.

Sans enthousiasme, la cheffe de police et la capitaine se résolurent à accepter l'infusion. Santa Mama savait que cette pause pourrait les aider à mieux se connaître.

Pendant que Vira et Merlot goûtaient au thé accompagné de quelques crêpes, le carillon de la porte d'entrée tintinnabula.

- Vous attendez quéqu'in ? Demanda Merlot.

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 4

Publié le par François & Marie

-  InterPôle Urgence bonjour.

- Oui bonjour, voilà, je vous appelle pour vous faire part d'une situation embarrassante...

- Moui, veuillez d'abord décliner votre identité et confirmer votre adresse, cet appel est enregistré et vous risquez une amende de 750 Pôleros si vous tentez de nous raconter des carabistouilles.

- Ah, Eh bien je suis madame Noël l'épouse du Père Noël et je ...

-  Oups mille pardons Madame je ne vous avais pas reconnue ! Comment va ce bon Père ? A-t-il reçu ma lettre ?  Elle est facile à reconnaître je l'ai écrite sur une feuille A3 et j'ai dessiné plein de petits sapins sur l'enveloppe avec un cœur.

- C'est possible oui, mais je vous appelle à son sujet justement, j'ai le sentiment qu'il aura du mal à effectuer sa Grande Tournée cette année. 

- Ah ? Sa hotte n'est pas assez grande pour mon cadeau ?

- Ce n'est pas ça mais je viens de le découvrir, inanimé, baignant dans une marre d'un liquide rougeâtre et visqueux, on dirait bien qu'il...

- Aaah ! N'en dites pas plus ! Il s'agit d'un homicide, pire : d'un "papanoëlicide" ! C'est terrible, nous vivons une période d'insécurité effroyable, ne touchez surtout à rien, nous vous envoyons immédiatement une équipe pour prendre en charge cette affaire.

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 3

Publié le par François & Marie

Soudain un cri jaillit dans la nuit polaire, les cannes berlingot qui poussent naturellement dans le courtil enneigé, en frémissent sur leur tige.

Sur le pas de la porte, Santa Mama reste interdite. Elle réalise soudain que les rennes vont se réjouir d'avoir du rab de crêpes.

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 2

Publié le par François & Marie

Les parfums de sucre chaud enivrent les rennes qui se mettent à danser la carmagnole dans l'espoir d'obtenir les fines dentelles gourmandes. Santa Mama leur en donnera volontiers, bien entendu, mais seulement après qu'elle a revigoré le maître des joujoux avec ce solide goûter.

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Polar Polaire 1

Publié le par François & Marie

Une aventure pleine de mystères et de rebondissements dans la résidence secrète des Noël. 

Dans la maison des Noël tout est paisible.
Santa commence tranquillement à préparer la Grande Tournée. Il classe le courrier de plus en plus volumineux des "petits nenfants sages" et recense les dernières commandes de pièces à mitonner les joujoux.
Il sait que, déjà, les sapins s'emboulent dans les chaumières et se parent de leurs meilleurs atours : ils vont abriter sous leurs plumes, les futurs cadeaux. 

Santa Mama prépare des crêpes. Son bonhomme rouge en est friand et les rennes jurent qu'elles leur sont indispensables pour leur envol au-dessus des nuages !
Santa Mama, bonne âme de la maison Noël, la parfume de sucre chaud et de fleur d'oranger.

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -25-

Publié le par François & Marie

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -24-

Publié le par François & Marie

- Je t'ai fait un thermos de thé épice-caramel  et les caisses de poussière magique sont pleines. Tu as de quoi faire trois fois le tour de le Terre.
Ah, et j'ai récupéré toutes les adresses des ti'nenfants . 
- Ah bon ? mais comment tu as fait ?
- En fait ce sont les minou-minette qui s'en sont occupé, ils ont tout recopié dans ce carnet ! Ce n'est pas pour rien qu'on les surnomme "greffiers". 


- Heu ... D'accord, d'accord par contre ... je ne vois que des traces de papattes sur les pages. C'est mignon mais c'est complètement illisible. 
- Ah oui, mais ça c'est parce qu'ils sont petits, ils ne savent pas écrire ...
- Bon. Ce n'est pas grave, de toute façon j'ai assez de cadeaux pour tout le monde. Les rennes connaissent par coeur toutes les maisons et leur gros pif leur assure un flair infaillible pour sentir les papillotes et les "mon-beau-sapin" . Personne ne sera oublié !
- Je sais, je sais, mon bon ami. Je te souhaite une bonne Tournée à toi et aux caribous. La nuit sera longue mais la nuit sera belle. 

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>