Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 25 jours d'Avent -11-

Publié le par François & Marie

Les rennes faisaient durer le plaisir de cette succulente collation. Pourtant, l'heure avançait et les estomacs des ruminants en réclamaient un peu plus.

Tonnerre, que l'hypoglycémie rendait ronchon, se trouva en telle baisse de régime qu'il s'affala sur la table de tri en piquant du mufle dans une enveloppe.

Le plongeon dura, dura, se prolongea, s'éternisa...

Furie, son voisin, surpris par cette inertie, lui envoya une amicale bourrade.

- « Eh oh l'ami, tu dors ? ou... tu dors ?»

Comme à regret, Tonnerre émergea lentement, les yeux chavirés.

- « Celtte enveppole sent sli blon... elle hu meuh meuh meuh la flamgroise... la flamgloise slauvage...»

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -10-

Publié le par François & Marie

Mama qui touillait son fricot ne parut pas déconcertée pour un sou : « Trop facile mon bon ami ! Sais-tu que les chats ont la réputation d'être des estomacs sur pattes ? Ils apprécient ce qui les attire : le blanc c'est le lait et la crème. Le rouge ? Les poissons du bassin qu'ils rêvent de boulotter !»

- « Ouais, bon... à la rigueur... mais... le rose ? » bougonna le Père Noël un peu vexé que Mama ait réponse à tout.

- « Gros malin ! Rose c'est le...?

- « Le... quoi ? Bon sang !»

- « C'est... ♪ le... ♪ jambon ♪ ! Ces fripons me le chapardent très régulièrement et je fais semblant de ne pas m'en apercevoir. Satisfait, ♪ mon pépère ♪ ? »

Pépère, piqué au vif par cette femme savante, alla promener ses bottes ailleurs.

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Défi n° 228 proposé par Colette " En toute simplicité" pour Les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

Le quotidien.
À partir de cette citation :
« Le train quotidien va bientôt dérailler,
qui veut rester dedans n’a qu’à bien s’accrocher. »Robert de Houx
En vous inspirant de ces mots,
sans nécessairement les employer,
écrivez un petit quelque chose
comme vous l’entendez,
dans la forme littéraire qui vous plaît.

Qu''est ce donc qu'un "train quotidien" ?

Une ribambelle de trains, qui vont leur petit train-train.

Qui donc est vraiment certain qu'il va dérailler, ce train ?

" Bientôt "... serait-ce demain, incessamment, ou en juin,

ou bien à la Saint Glinglin ?

"Qui ne s'accroche pas, va en être éjecté."

À qui, à quoi, s'accrocher ? S'accrocher sans s'agripper,

s'obstiner sans quereller. Décrocher sans reculer,

renoncer sans renier.

Que deviennent les éjectés ?

Ils vont reconstituer, avec d'autres rejetés,

de nouveaux petits train-trains pour former un nouveau train.

Depuis le début des ans a roulé le train du temps;

après chaque déraillement il repart résolument.

C'est l'instinct de survie. Ainsi va la vie.

 

Publié dans Défis

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -9-

Publié le par François & Marie

Chacun s'installa face à un énorme sac de courrier.

Une heure plus tard, Santa vint faire une petite virée, les bras chargés de gourmandises : des carottes pour les cervidés-ongulés et des restes de saumon pour les "qualifiés ès". Il s'aperçut que ces derniers, très concentrés, avaient dressé trois hautes piles en fonction de la couleur du papier à lettres : une tour blanche, une rouge et une rose.

Intrigué, il s'en fut urgemment exposer l'affaire à  Santa Mama, ils ne seraient pas trop de deux pour résoudre cette énigme tricolore.

 

Publié dans Défis

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -8-

Publié le par François & Marie

Pendant ce temps les deux minets, bien trop freluquets pour porter les gros sacs de courrier, sont comblés de crounch-crounchs et de gratouillis; Santa Mama le sait : c'est la meilleure manière d'obtenir une faveur de ces ronronnants mini-lions. Santa est satisfait de constater que les deux peluches sont dans de bonnes dispositions et qu'ils accepteront de  participer au tri des lettres-du-Père-Noël. Cette opération demande une grande concentration, des gestes précis, et un soin tout particulier.  

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -7-

Publié le par François & Marie

- Monsieur Noël ? j'ai trois tonnes de courrier pour vous : que des jolies lettres avec une belle écriture, vous n'en recevez pas souvent, mais quand c'est la période ... dites moi : c'est l'avalanche ! 
- Oui, bon, c'est comme ça, ça fait partie de mon travail vous savez.  
- D'ailleurs, heureusement que vous êtes mon seul client, les routes ne sont pas fameuses par ici. Enfin, j'ai de la chance, je fais le chauffeur dans un camion chauffé, hi hi... chauffeur... chauffé ... vous l'avez ? Hum , vous pouvez signer ici ? 

Santa, peu sensible à l'humour postal signa et entreprit, avec l'aide des caribous, de rentrer les sacs à l'atelier. Les minets, quant à eux étaient restés douillettement à l'intérieur pour entamer une sieste.

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -6-

Publié le par François & Marie

En vieux habitués des rituels bien rodés, ils formèrent un impeccable demi cercle face à leur vénéré Santa. Il commença par la présentation cérémonieuse des nouveaux venus - qui, eux ne demi cerclaient pas mais furetaient dans les pattes des grands caribous - Miss Bolduc et Mister Kraft, "greffiers qualifiés ès déballage". Il y eut chez les rennes un léger ondoiement - respect ? étonnement ? défiance ?  rivalité ? - et le Maître reprit :
« Mes chers assistants - collaborateurs, comme chaque année, tous les neuf, euh... onze, pardon "chers" (qui se limaient les griffes sur ses bottes), vous aurez l'honneur de trier les courriers des milliers de chérubins. Je compte sur vous pour faire un bon classement, merci ! »

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -5-

Publié le par François & Marie

- Santa Mama nous roucoula du jargon - chat et nous donna une crêpe. Et depuis quatre ans, en décembre, nous rendons service à ces Humains que nous avons adoptés et que nous tolérons dans notre maison !

Le premier décembre à l'aube - vers dix heures - Père Noël convoqua ses troupes et fit l'appel. Les neuf rennes étaient présents : Tornade, arrivé en coup de vent, Danseuse et ses entrechats. Furie, frénétique. Fringante, coquette et sémillante. Comète, beau comme un astre. Cupidon et ses tendres flèches. Tonnerre, en grondant. Éclair(e) la rutilante et Rudolph, le nez en lumignon.

 

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -4-

Publié le par François & Marie

      Tout à coup, la porte s'ouvrit. Un colosse apparut, un humain déguisé en Père Noël. Le travesti se pétrifia. Par saccades il se voûta vers l'avant, rétrécit d'une vingtaine de centimètres. Il redressa un peu la tête, sembla nous découvrir, nous les deux chats hors d'haleine avec un reste de sourire accroché à nos mines ébouriffées. Il sembla réaliser que l'un surfait sur des vagues de kraft et que l'autre singeait un rôti ficelé de bolduc. Brusquement, tel un ressort - qui aurait les poings sur les hanches - il se redressa et HURLA.

 Nos cerveaux félins n'ont pas tout compris de ses vociférations, pourtant nous avons eu l'intuition qu'il ne nous adressait pas des compliments et qu'il était légèrement contrarié.

À grands pas de bottes de sept lieues, il arriva vers nous. Nous ne faisions pas les malins. Il nous attrapa par la peau du cou et nous remorqua jusqu'à la cuisine où Santa Mama faisait des crêpes. « Oh les beaux minous !» s'exclama cette femme bonne.

- Ces deux zigomars faisaient un peu de rangement dans mon atelier. Ils m'ont promis de m'apporter leur aide chaque année du premier au vingt quatre décembre. Pour la peine, donne-leur donc une gamelle d'eau et un couffin confortable.
- Tu connais leurs noms ?
-
 Je te présente Bolduc et Kraft, pros de la papeterie. 

 En peu de mots, il venait de traduire son discours d'asticotage qui avait mis fin à nos amusettes. C'est parfois bizarre un Humain...

Partager cet article
Repost0

Les 25 jours d'Avent -3-

Publié le par François & Marie

- Eh, Miss Bolduc, réveille-toi ! Les vacances sont finies !

- Mioummm ? Tu radotes vieux Kraft... mioummm... les vacances viennent à peine de débuter...

- Oui... si on veut ! Elles ont commencé depuis exactement 334 jours !

- Pas possible ! Rhooo... comme le temps passe vite.

- C'est vrai que la vie est légère quand on dort dans du douillet, que nos gamelles sont pleines, qu'on nous fait des crouchs-crouchs et qu'on passe notre temps à courser les sauterelles ! Pourtant, je crois bien que le temps est venu de se mettre au boulot, tout à l'heure Mama Santa a glissé dans l'oreille de son bon gros qu'il devait se faire aider.

-  Eh oui...nous devons respecter le contrat passé avec le Père Noël il y a... ?

- Quatre ans ! Quatre ans déjà que nous sommes passés du statut de chats vagabonds sans noms à celui de minets de maison, papattes en rond !

- Tu te souviens, on rôdait dans le coin, crottés, pas brossés, épais comme du papier à cigarettes ! Et tu as flairé une bonne odeur de saucisse qui refroidissait sur le rebord d'une fenêtre.

- D'un saut je l'ai chapardée et nous l'avons dévorée comme des gloutons !

- Après avoir rôdaillé dans le quartier, nous avons découvert une sorte d'entrepôt plein de cartons. Gavés, protégés par tous ces emballages, nous y avons dormi et encore dormi !

- C'est moi qui me suis réveillé le premier.

- Tu m'as appelée « Hep ! viens voir, j'ai dégoté un énorme rouleau de truc qui se déchire sous la griffe, qui se froisse pour se planquer et qui vroum glisse comme une luge ! » J'ai dit « Ce truc c'est du papier, du Kraft, ma maîtresse, la libraire - qui a été toute raplaplatie par la chute de sa bibliothèque - en enveloppait les livres de ses clients. Ah... J'en ai fait des parties de glissades sur ce papier marron clair !» Pendant que tu déroulais des mètres de Kraft pour les tester en glissoire, j'ai repéré deux  petits rubans, un rouge et un vert qui pendaient d'un carton entr'ouvert, méfiante, j'ai timidement tiré par petits à coups, vrup... vrup... les rubans se débobinaient vrrup, se dévidaient, encore, encore et encore, vrruppp vrrupp vrrupp, m'envahissaient, me submergeaient, m'embobinaient ! Je tournais comme une toupie, saucissonnée par ce bolduc que feue ma bouquiniste terminait en frisettes autour de ses opuscules et je riais, riiais, riiiais !

- Et moi, zippp zoupp  je patinais ♪  je patinais ♪  je patinais...♪ ais...♫ ais...♪ et des mètres et des mètres de Kraft se fripaient... aient ♪... aient...♪  et je riais...♪ ais...♫ ...ais !

 

 

- Le Bolduc à pe le Kraft pourraient bin t' bayi la main...

-

Publié dans Bande Dessinée

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>