Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'aire de rien

Publié le par François & Marie

lori.a.collier.jaune.jgke.0g.jpg

 

Transmutation à partir de RIEN proposé par Olivier de Vaux

 

C’est à n’y RIEN comprendre.

Vous en RIEZ encore !

Ne vous FIEZ pas aux apparences, ni à la position des lettres dans les mots.

Professeur Hur Luberlu, peu FIER, de bien haut vient de retomber.

Médi Zante, son assistante, depuis longtemps chuchotait derrière son dos qu’il était fou à LIER.

Elle est depuis quinze ans fidèlement LIEE à celui dont elle se gausse des calamiteuses expériences officinales.

Penaud, regard de cocker et mèche en pétard, il la convia à LIRE les résultats de ses dernières recherches. Elle s’attendait au pire.

Tout commence un dimanche de grandes marées.

Nonchalant, il laisse traîner sa filoche rose fluo du côté des rochers à l’abri des déferlantes, la tête farcie de formules alchimiques.

Il baille, signe que l’heure du goûter est arrivée, et puis la mer qui monte menace de le noyer.

Alors qu’il garrotte d’une vieille ficelle effilochée son épuisette sur son vélo rouillé, il y retrouve ébahi des œufs de LIRI.

Retiré dans son antre au milieu des cornues, il dorlote, chouchoute ces espérances de mollusques gastéropodes. Dans l’incubateur de son athanor, il les dépose rêvant de les offrir en ragoût persillé et aillé à sa dulcinée.

A présent, comment expliquer à sa belle qu’il n’y aura pas de réveillon de la mer. L’éclosion espérée n’a pas été celle d’une bernique mais d’un minuscule oisillon de LORI arc-en-ciel. A n’en point douter, en bon perroquet, ce babillard humiliera Hur allant partout conter sa mésaventure.

Hur qui souffre d’un gigantesque complexe d’infériorité vis-à-vis de son lointain et valeureux cousin Ben Hur s’en remettra t-il?

 

Partager cet article

Repost0

images de neige

Publié le par François & Marie

 

La dame blanche

statueneige.jpg

La sentinelle en hermine

19bis.jpg

Partager cet article

Repost0

Grou Lépin

Publié le par François & Marie

Y fè fré, grou lépin a mis san coulèchon !
Brrrr,  lapin grosses joues a mis son châle!

grso lapin

Partager cet article

Repost0

Défi n°44 "Vous avez rencontré une célébrité, racontez" proposé par Hauteclaire pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

Défi n°44 proposé per Hauteclaire-
"Vous avez rencontré une célèbrité, racontez-nous".

colonne.jpg


De tous temps, de partout, tu as bien existé,
      Je t'ai rencontrée,célèbrité. 
Sur les fresques antiques, louant les gladiateurs,
Dans les temps médiévaux, par la voix des crieurs,
Sous le ciseau habile du tailleur des pierres.
      Je t'ai rencontrée, célèbrité.
En cet individu honteux de ses actes odieux, 
En cet autre aux exploits glorieux, 
Que l'on va chanter dans les rues,
Distribuant partitions au public accouru,
      Je t'ai rencontrée, célèbrité.
En images ventrues dans les colonnes Morris,
Ou accolée aux fontaines Wallace en tracts illicites,
      Je t'ai rencontrée, célèbrité.
Malgré tous tes diplômes, ton travail acharné, tes recherches avancées,
On ne sait quel nom donner à ton métier,
Tu es chercheur, vague qualificatif,
Pour te trouver, il faut feuilleter la presse scientifique.  
Qui le fait? Nul dans la rue ne te reconnaît.
Lorsque tu paraîs dans une vaste assemblée, 
Tu as droit à des clap-clap ramollis et à peine polis,
Le public renfrogné restant sur son séant assis,
Attend très impatient pour faire une standing ovation,
A une brailleuse survoltée qui se trémoussera tout en fin d'émission.
      Il ne t'a pas rencontrée et pourtant il t'aurait bien méritée, célèbrité. 
En magazines people, vantée à la une ainsi qu'en pleines pages,
Sur écrans, tu te vends, tu t'exhibes en faisant grand tapage. 
On te déchiffre en mémos,en textos,
On te retrouve étalée sur les bus et même sur les vélos,
      Je t'ai rencontrée, célèbrité.
Tu subis le châtiment de ton mérite, la punition de ton talent.
Tu t'es mise en lumière, à ton intimité renonçant.
Tu t'es laissée pièger, victime consentante.
Tu te singularises, tu veux de ton nom faire renom.
Mais s'il y a beaucoup d'appelés, il y a peu d'élus pour la postérité,
Même s'ils ont eu leur moment de célèbrité.

Partager cet article

Repost0

poème tract

Publié le par François & Marie

Lipoclub deuxième session gérée par Maître Olivier de Vaux

 "Réécrire, à votre manière, le poème de Jacques Prévert dont je vous donne le texte ci-après :"

 

Soyons clairs, vous n'avez droit à aucune autre lettre que les onze d' ESARTULINOC et vous êtes invités à rester dans l'esprit du poème en procédant à votre version qui, forcément, ne sera pas littérale. Vous pouvez fort bien écrire quelque chose de nettement plus court.

 

Le message 

La porte que quelqu'un a ouverte

La porte que quelqu'un a refermée

La chaise où quelqu'un s'est assis

Le chat que quelqu'un a caressé

Le fruit que quelqu'un a mordu

La lettre que quelqu'un a lue

La chaise que quelqu'un a renversée

La porte que quelqu'un a ouverte

La route où quelqu'un court encore

Le bois que quelqu'un traverse

La rivière où quelqu'un se jette

L'hôpital où quelqu'un est mort.

Jacques Prévert

Tract

 

Une créature a écarté l'entrée.

Une entité a enclos l'issue, s'autorisant à en sauter le seuil.

Sur la causeuse en terrien roturier s'est cul-tassé,

En courtisan a câliné l'ocelot,

Lacéré ensuite le citron.

Saisissant une carte, il en a ânonné les écrits.

A retourné sec la selle au sol,

S'est rué à la sortie licite,

A trotté sur le sentier

Sillonné l'orée et l'essart.

En torrent s'est élancé.

Suite : s'éterniser sur terre, oint à l'arnica ? Ressusciter ? 

Nenni !

Occis, à l'asile s'est éteint.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Vocabulaire du jour

Publié le par François & Marie

Certes la météo hivernale provoque de multiples désarrois, désagréments, voire drames qui doivent être pris en considération.
Le vocabulaire de ceux qui nous informent manque cruellement de nuances et se résume à galère, pagaille monstre, naufragés, apocalypse, quel que soit le cas de figure. 
dadameAinsi, nous décrit-on les passagers d'un train circulant normalement entre Bordeaux et Paris, comme étant en état de choc thermique (vingt degrés au départ, de la neige à l'arrivée) . Sans doute n'ont-ils que le calendrier des Postes pour leur rappeler que nous sommes le neuf décembre et qu'il n'est pas raisonnable de sortir en chemisette. 
En revanche, cette jeune conductrice qui cherchait à se garer au milieu des embouteillages pour allaiter son nourrisson devait se sentir bien seule...
Que dire de cette dame en escarpins qui avait bien du mal à rester verticale, elle confiait essoufflée :
"Je m'accroche au poteau qui passe"!  
Lâchement, j'ai orienté le curseur sur France musique où débutait " La symphonie d'une cocotte-minute amoureuse de son couvercle" qui se terminait en un rafraîchissant charleston!

Partager cet article

Repost0

Scritch-chrick-crich

Publié le par François & Marie

 ?
Reste en suspens mon pianotement de syllabes, voyelles et autres accents.
Intriguée, je m'en vais vérifier.
Pianotons, tic-tic-tic-cit (dérapage incontrôlé) tic-tic.
En écho, crich-chrick-scritch-
virevolte-shric.

A deux mètres derrière moi, une souricette se régale d'une noix.
L'idée de ce muridé dans mon espace privé fait mon front se plisser.
Mon fauteuil prestement repoussé, je me mets à fureter,
Pour évidemment ne rien trouver.


mouseII.JPGLes rongeurs qui dans mon pré sautillent, je ne leur cherche pas bisbille,
Mais sous mes tapis, je ne veux pas de souris!
Un piège j'ai posé et suis allée me coucher.
Au matin j'ai constaté que j'avais affaire à une futée,
Qui a grignoté le comté sans se laisser piéger!
Depuis, je pianote du clavier, pas vraiment décontractée,
Les pieds lévités afin de l'éviter!

Partager cet article

Repost0

Alerte orange

Publié le par François & Marie

La neige est tellement lourde cette année qu'elle fait plier les linteaux des vieux puits ...

Puits-.jpg

Partager cet article

Repost0

St Andre

Publié le par François & Marie

- La neige de la St André peut cent jours durer.
- Quan' y noge pou St André, cent je(s) y peut deurer.


Rodolphe.jpg

Partager cet article

Repost0

Défi n°43 "Prenez la fée Mélusine..." proposé par Nounedeb pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

Défi n°43- Chez NOUNEDEB.

"Prenez la fée MELUSINE et son double sombre SORCIERE. Passez-les dans une tornade blanche jusqu'à ce que toutes les lettres se détachent. Récupérez-les pour former dix mots, en plus des deux ci-dessus (on peut utiliser la même lettre plusieurs fois.), et l'indispensable MERLIN. (Utilisez ces treize mots dans un texte libre)."


 

COUP DE BALAI A BROCELIANDE-

 

- Brocéliande ? Une vraie USINE ! On y entre, on en sort, on s'y croise et s'y RECROISE. Bardes cruthant, druides et prêtresses enfaucillés, Chevaliers armurés, Archimède en hibou, Bretons petits ou grands. On ne sait plus qui est qui, c'est l'anarchie !

Fée Viviane, Dame du lac est mal LUNEE. 

Viv-.jpgEnergique, suite à une cure de SELENIUM, elle décide de faire le ménage dans les allées (et venues) forestières, de balayer les importuns, de resserrer les liens arthuriens. 

- Quoi de mieux qu'un brunch dominical autour de notre fameuse Table?...dominical. Oui dominical. Il est de notoriété historique que le jour du sabbat, la fée MELUSINE a envers les regards humains, de curieux comportements d'évitement. Elle a punaisé le parchemin ordonnancé de son aquato-allergolo-psycho-dermato à l'huis de sa salle d'eau. Le samedi, elle  se sustente uniquement d'antihistaminiques en barbotant dans sa piscine, à chacun ses banquets. Revenons à notre Table, sa réputation n'est plus à faire.

 Sa rondeur est une aubaine pour une maîtresse de maison, elle rend inutile l'ordre de préséance. De plus, MENUISEE amplement, elle permet de caser moult invités. Un seul hic, sa toile cirée. Elle est toute ELIMEE et lardée de coups d'épées. 

La fée ne LESINE pas, le sort en est jeté, elle va en quérir une nouvelle ; il y en a en promo sur le dernier MENSUEL médiévo-bricolo. 

Sur son iPhone dernier cri, fée Viviane tactilise guillerettement la liste des invités.

 -MERLIN mon magicien SENILE et néanmoins amoureux. Il est si taquin qu'il est bien capable de se déguiser en cerf ou en EMIR, allez savoir. Fort heureusement, je le reconnais à la fragrance de son eau de toilette Ôgui de Lan-neuf.

- Puis, MELUSINE flanquée de ses dix étranges fils bigleux. CIEL, pourra-t-on les supporter tout un week end sans loucher? Cette Parque à queue de sirène est difficile à caser. Un siège, fût il Le Périlleux, pour elle ne RIME à rien, une mini-piscine conviendrait sans doute mieux ; à voir chez Le roy Merlin, un cousin éloigné ! Du MERLU est prévu au dîner, ne risque-t-elle pas de s'en offusquer? Si elle regimbe, je lui rétorquerai, discrètement, que le magnésium marin est recommandé  pour la musculation non SIMULEE  d'une telle bâtisseuse. Je suis SEULE à savoir qu'en une nuit, l'alerte gaillarde a construit une ville.

-Ne pas oublier Morgane, l'ex fée. Après restructuration de la forêt de Paimpont, histoire d’une NOIRCEUR vert sombre dont la presse écolo-people a fait des gorges chaudes, pôle-emploi lui proposa de se reconvertir en SORCIERE, illico elle s'auto-baguettemagiqua! 

- Arthur sera à mes côtés. Quel étourdi ce demi-frère! Il aura, à coup sûr, une fois de plus égaré Excalibur. Tant mieux, c'est une rayeuse de parquet ! 

- Guenievre, jointe par téléphone, a décliné l'invitation prétextant une migraine et des vitres à  astiquer urgemment. Lancelot du Lac, déçu, va bouder, je pressens...  Il sera des nôtres, seul...  le Lac, ce chott, ne daigne pas se déplacer.

- Mon Champion, Chevalier du Sinople arrivera en retard. Il tient à diriger le protocole, intimant à chacun "Nul ne passe", sa formule d'accueil préférée. A coup sûr, il va contrarier l'avancée des invités et retarder le service. Un peu malplaisant, n'est-il pas ? Un soufflé serait malvenu au menu. Le biffer.

 -Perceval a son rond de serviette réservé à l'année, depuis que Le Graal il a trouvé. Il ne se déplace plus sans son reliquaire camouflé dans un grand cabas très chic, carrelé Tati, quel snob ! Il m'a promis sa Monstrance en déco pour le centre de table, j'apprécie.  

Fee.JPG-  Rossini nous enchantera. Non, pas le tournedos, l'Opéra. Nous l'écouterons en sourdine, pour apaiser  diva et divo. Je suis honorée, Gioachino m'a fait un beau cadeau. Penser à le remercier par texto. 

La Dame du Lac est satisfaite. Elle peut se retirer dans son château de cristal, sous l'étang, pour y prendre un bain de pieds. 

Les orteils flip-flopant, elle rêvasse, faisant tournicoter ses voiles, un-deux-trois- quatre- ...huit- neuf. Un méli-mélo de truites, carpes, perches, anguilles, brochets, ahuris, se retrouvent enfermés dans la nasse des neuf cercles magiques de la fée Viviane. Elle en est un peu confuse-...pas fait exprès...  et ravie à la fois-un régal, du poisson frais au dîner !

Partager cet article

Repost0