Ono m'a toper

Publié le par François & Marie

- Wâââ!

oies-002.JPG

 

- Oupla! ...wââ!

oies 003

 

- Hep, wâ-wâ-wâ-wâ?

oies 004

 

- Zou! wâ-wâ!

oies 005

 

- Euh...wâ? wâ?

oies 006

 

- ...Wâ? Wâ?... wâââ-snif... 

oies 007

( Scénario et mise en scène : Marie)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Coucou Mamine!


Elles se sont carapatées les chipies! Pas besoin de patins pour leur retour et puis ça fait de la place dans la maison!


Même pas vrai! Bisous!



Répondre
M


M'Annette-  Ce sont des oies, mais il n'est pas facile de faire la différence! En tout cas, je me suis bien amusée à les mettre un peu en scène. Merci d'être passée!



Répondre
M


c'est-y qu'elles ont eu une perm'  ???


le droit d'aller " en champs les ouillottes "????


vont mouiller leurs papattes : faudra penser aux patins pour leur retour.... sinon....gare !!!


magnifiques, ces volatiles ! bravo à vous deux !



Répondre
M


très drôle!!!


et beaux canards, ma foi!



Répondre
M


La prononciation tient à juste titre une place importante dans les recherches d'Olivier et le "w" la parachève. Enlever l'accent du cru au patois lui fait perdre  toute sa saveur.


Dans le parler ancien d'ici,  je verrais bien le "w" appliqué à l'interjection "wa-don!" souvent employée en soulagement (une fois achevé par exemple un dur labeur) ou/et en
satisfaction: "Wa-don, qu'y fê bon s'aster!"  "Wa-don, qu'il fait bon s'asseoir!".


"Wa-don  Mansieû du Tsé, y nôs fê bin piaisi qu'vôs sêyez v'ni pou ique!"



Répondre
L


Très curieux, Olivier de Vaux vient d'adopter le W dans sa grammaire du patois charolais.



Répondre
M


          Francis - ...Sans oublier les gloussements, les coqueriquements, les piaulements et les jargonnements. La gamme
est riche!


Les pinceaux de François ont fait de ces "ouyôtes" de dodus petits édredons!


Merci d'être passé sur notre page.


 


Nounedeb -  Les canards ont eu bien raison de s'inviter. Ce genre d'intervention spontanée et interactive fait partie du direct, donc de la vie.


Merci pour votre visite, bonne soirée!



Répondre
N


Adorable dialogue entre les plates et les dodues. L'autre jour, pendant qu'une jeune conteuse racontait ses histoires, les canards voisins manifestaient leur plaisir par de vigoureux coins coins.
Bon Dimanche



Répondre
F


Quel concert dans votre jardin pour peu que d'autres cousins palmis et galis se joignent à cette petite troupe : les cacardeurs "wap wap doo wap", les cancaneuses "coin, coincoincoin",
les cacabeurs "kien kien, kien kien, kien kien", et les caqueteuses "cooot, cooooot, cot, cot" ! 


Les rondeurs sont bien là, sur le papier d'où ressort une douceur duveteuse, et sur la paire d'intruses à l'allure bien fière.


Merci pour ce roman dessin-photo. 



Répondre
M


Oui! Et ce sont des wâs blanches!


Merci Andiamo pour votre détour par notre basse-cour!



Répondre
A


C'est un jeu de l'wa ?



Répondre