lè maï -3-

Publié le par François & Marie

  •   Au matin du Premier Mai, quel bric à brac de broc sur la place du village ! Jugez plutôt :

 


 -Un lapin à roulettes  tri-pattes, oreille-solo,         

- Un escargot en plâtre ( lenteur bis assurée  !), 

- Deux parasols au garde-à- vous, étonnés d'être cordon-ombilicalisés par un hamac mou comme une poire blette,

- Quatre brouettes et trois ballons : un rouge, un bleu et un qui fût bleu,

- Trois arrosoirs en faux zinc plastifié, deux autres en vrai zinc, cabossés,    

- Un Grincheux, un Prof et un Simplet de jardin,

- Cinq balais très raides et très usagés,

- Un  tout petit tricycle, blotti contre la chaîne encambouisée d'un tout vilain VTT,

- Un laurier rose, vert-pâlichon, dans son  pot blanc,  

- Deux râteaux (non laveurs...),

- Trois tables-barbecus-copains-sans-chichis, qui demanderaient une bonne repeinturluration,

- Un essuie-pieds en matière plastique simili- caoutchouc, jouant l'étendard sur une pelle à neige,

- Un géranium, rouge de confusion ( pensez donc, la nudité de ses racines s'expose par le fond du pot.)

  • Une très vieille charrue rouillée, soc ébréché, qui n'avait fait de mal à personne,    
  • Neuf chaises de jardin qui attrapent des ampoules sur le bitume de la place du village.   

lapin-ai-.jpg

      À suivre

LA TRAINIAN-

    Ben, y en a t'y du fourbi !
    In lépin d'aveu dè ptiotes rioles,qu'avo pieu qu'trouai pattes ape renqu' èn' euréille,
    Ene cagouille en pi-âtre (qu'alo encor' pi-e ballement !)
    Douè parasoulès d'aveu in hâmâc,
    Quêtre beurottes, daveu trouais bèllons : in ruge, in bieu ap'in autr'qu'avo ubié d'étre bieu !
    Trouais arrosoux tous maux-faits,
    In Ragonnou, in Instruisou, in Bargeoton d'cotchi,
    Cin r'maisses pâ ben braves, qu'avin fè yeut' timps,
    Un tout pchtignot tricy-qui- e  que s'câlot contre in  bin peut VTT,
    Ene pi-ante reuse, qu'avo peut'mine din sin pôt bi-an,
    Duè rètchiaux,
    Trouais tâ-bi-e d' cotchi, moches peindues,
    In paillaisson en vieux pneu d'Oyonnax( dans l'Ain : capitale de la matière plastique dans les années 50 .)qu' fè l' fanfaron su èn' pôl'à noge,
    In gèraniu-me qu'savô point lavou s'fôrer, tout ruge,
    Ene vi-é-y-e chèrue, qu'avo fè d'maux à gnon,
    Neu chéres d'cotchi qu'ètin bin mi-e din yeut' harbe.

 

Publié dans Histoire en Patois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MARIE 30/04/2010 22:36



Merci Poucette pour votre visite ! Vos poussins n'ont pas droit de cité dans le bric à brac du premier mai franc comtois, en effet, le Garrrde Champêtrrre a interrrdit le déplacement des
éléments vivants... Peut -être les avez vous laissés chez Marijo en même temps que la jolie Granette ! Bonne soirée !



MARIE 30/04/2010 18:20



TOUT va baigner :


R'maisse ou r'messe : déverbal de ramasser. Chu nô, on r'maisse lè ch'nis aveu ène r'messe. ( chez nous on balaie, on regroupe, les poussières avec un balai de coco.)


Chére :chaise. J'm'ass'te su ène chére que banquille.( je m'assieds sur une chaise bancale.)


Merci de votre visite.



Olivier de Vaux 30/04/2010 17:40



Les r'maisses et les chéres d'cotchi me laissent perplexe. Pour le reste ça baigne !



Poucette 30/04/2010 16:37



Vivement demain ! J'ai perdu mes poussins... sans doute les retrouverai-je sur la place de votre village !


Bise