La plume oubliée

Publié le par François & Marie

la-plume.jpgLa pieum' u-biée.

Pou d'sû l'ètainch' l'uziô sâ endremi.

Tout par in cô, l'dgeal l'a rèvouailli
Vit'ment è ça n'envoulé
Mâ èn' pieum' d'sa qu-uâ, ill ê raistée...
Bin, acoûte me vouêr, y'ê bin pi-e aise m'en c'en pou y poudrâler d'la sô d'sus! 


La plume oubliée.

Au-dessus de l'étang l'oiseau s'est endormi.
Tout à coup le gel l'a réveillé
Vite il s'est envolé
Mais une plume de sa queue y est restée...
Finalement, c'est bien plus facile pour saupoudrer du sel dessus!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie de Cabardouche 21/01/2012 23:08


Phil - ...et faire plein de pâtés! Et dire qu'à présent on pianote sur le clavier, quel changement...


 


Monelle - ...qui se dissoudra dans l'onde.


 


Andiamo -  Avec toute cette eau alentour, votre sel était celui de " La baleine" sans doute!

Andiamo 17/01/2012 19:06


Je voulais ajouter mon grain de sel, mais je vois que vous l'avez déjà fait ];-D

Monelle 17/01/2012 10:38


Elle a trouvé de l'encre pour écrire une lettre "invisible"


A bientôt



Phil 17/01/2012 07:35


Peut-être qu'à la fonte des glaces, peut-être que... Ben... on peut peut-être récupérer la plume... Pour écrire...

Marie de Cabardouche 17/01/2012 00:01


Tant-Bourrin - Aurais-je affaire au Grand chef du personnel de la DDE, de moins en moins saleuse de routes?     


Merci d'être venu patiner sur le petit étang.


Avez-vous remarqué sur le nouveau conditionnement du sel Cérébos, le loupiot ne poursuit plus l'oiseau pour lui mettre du sel sur la queue. La poésie f... le camp.


 


Olivier -"Poudraler" vôs pi-ait bin? J'vôs l'beille!  Je l'ai souvent entendu employer pour signifier " saupoudrer avec négligence"  et aussi "ne pas être
soigneux, ne pas prendre de précautions en manipulant des objets que l'on éparpille (en montrant de l'irritation, du mécontentement.)


J' sèros pi-e écri d'aveu èn'pieum' dèpeu que j'sautralle (sauter comme une sauterelle) su c'te clavier! Bin l'bonssè, Olivier, merci d'avouèr' v'ni!

Olivier de Vaux 16/01/2012 22:45


Y'est-ti dave chte pyeume qu'vos ez écriî tot çan ?  Dz'cognaissos pas "poudrâler", y'm pyait bié ! Bonne neit !

Tant-Bourrin 16/01/2012 21:10


Oui, d'autant que le sel fera fondre la glace ! :~)