La garde des seaux

Publié le par François & Marie

Marie à l'œil, quand elle chemine, pour faire revivre les objets lentement laissés dans un sommeil solitaire, ils nous rappellent qu'ils furent vivants à une époque où les contenants métalliques étaient très utilisés, c'était "l'âge du faire" .

cimetiere-des-seaux-008.jpg

cimetière des seaux 013

cimetiere-des-seaux-021.jpg

cimetiere-des-seaux-022.jpg

cimetiere-des-seaux-040.jpg

cimetiere-des-seaux-041.jpg


Publié dans choses vues

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie de Cabardouche 13/03/2012 00:02


Tant-Bourrin - Ah, je crois bien! parce que tous me semblent bien percés!


 


Phil - Je crois qu'il faut se hâter de garder en images les "vieilleries" bancales avant qu'elles ne disparaissent complétement. Vous faites de bons clichés lors de vos sorties,
à bientôt un recueil de panneaux cimentés! Je crois qu'il n'y en a déjà plus par chez nous...


 


Andiamo - C'était de la rénovation costaude qui prolongeait la vie des ustensiles. Je ne me souviens pas des rétameurs mais très bien des grands couteaux des rémouleurs qui
nous fascinaient nous les loupiots!


 


Olivier - François m'a devancée! Je voulais, puisqu'il pleuvait à seaux, vous inviter à vous mettre à l'assotte (à l'abri) et vous offrir un verre de Meursault!


 


L'Mansieu du Pays du Tsé - C'est possible puisque dans notre secteur, chacun avait son arpent de vigne et on se servait de ces seaux pour vendanger. Tous ont beaucoup servi
et c'est en pensant à ceux qui ont peiné en les transportant chargés à ras bord de lait, de patates à cochons, de patée pour la basse-cour, d'eau pour les bêtes, que j'ai capturé leurs images
désormais immobiles.

le pays du tse 12/03/2012 19:35


Un des seaux semble un peu verdâtre, comme la couleur de la bouillie bordelaise. Viendrait-il du pays de la vigne? Dommage qu'il ne parle pas!

Olivier de Vaux 12/03/2012 14:36


Moi qui voulais faire un saut sur votre blog, me voilà bien sot, il me faudrait faire assaut d'esprit or je ne peux que marquer mon commentaire du sceau de mon incompréhension. N'y a-t-il plus un
seul seau de fer intact, ne fut-ce que pour les pourceaux ?

François & Marie 12/03/2012 16:35



...si, mais le sot-l'y-laisse !



Andiamo 12/03/2012 10:52


Le "rétameur" qui passait dans les rues, (ça ne date pas d'hier), il réparait les lessiveuses (point de lave-linge), et autres bassines....

Phil 12/03/2012 07:29


C'est rigolo... Ça me donne une idée...J'ai souvent eu envie, au cours de mes ballades à vélo, de photographier les vieux panneaux indicateurs en béton. Après les seaux, je crois que je vais le
faire. Très joiles tes photos Marie.

Tant-Bourrin 12/03/2012 05:25


Ouaaaaaaaah ! Tu as retrouvé le tonneau des Danaïdes ! :~)