Homophonies approximatives -

Publié le par François & Marie

Défi n°57 proposé par Nounedeb pour la communauté "Les Croqueurs de mots".Camel2

Imaginez une histoire qui doit commencer par "Le chameau était lancé" et se terminer par une phrase homophonique (qui ressemble à la première, uniquement par les sons) de votre choix.

 

Le chameau était lancé et ondulait en longues enjambées.

Thimoléon et Olifie cramponnés à la monture étaient au bord de la nausée.

Ils se seraient cru en voilier sur la mer démontée et le bateau était secoué.

Les invités s'étaient cotisés. Le voyage de noces au milieu des dunes devait les dépayser. Hélas, le cadeau était empoisonné.

Le sable donnait à Olifie des allergies mais, puisque l'anneau était passé, elle se devait de suivre le marié.

TarbouchThimoléon n'avait pas le pied marin. Et puis, il détestait le tarbouch; il allait regretter son chapeau melon en affublant sa tête de cette pièce montée. Dans sa famille le chapeau était porté, hiver comme été, il n'allait point déroger!

Leur cerveau était embrumé (c'est dire s'ils ne font plus qu'un!). Ils avaient passé la nuit dans un château. Belle-mère avait insisté - Très sélect, vous ââdorerez!

De plus, par le guide du Couchetard paraît-il, le château était recommandé...

Mais,le château était hanté et il y faisait si froid qu'un manteau de Père Noël le fantôme avait endossé. En mai, ainsi accoutré, le spectre manquait de crédibilité! De plus, il éternuait et le manteau était mité.

Tout étourdis ils descendirent du manège, se promettant d'y revenir  demain. Olifie  choisira un escargot alors que Thimoléon pour une paisible tortue va opter.

poireaux22Envoyant valser les conventions, ils décidèrent de croquer à leur guise le pécule aux noces récolté, en débutant par un bon dîner aux Halles, où, de ouï dire, le poireau était réputé!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


M'Annette-   Ravis que votre dégustation vous ait plu, à bientôt!


 


Askélia-  Merci d'être passée!


 


Martine-  Bonne semaine également!


 


Monelle-  Les manèges font parfois tourner les têtes!


 


ABC-  Nous leur souhaitons une vie harmonieuse.


 


Nounedeb-  Merci pour votre fidélité!


 


Tricôtinolait-  Ces deux là ajoutent des poireaux à leur amour et eau fraîche!


 


Papiluc-   Amour et eau fraîche ne suffisent qu'un temps...


 


Phil-   Les grosses légumes ne sont pas toujours d'un abord très facile!


 


Andiamo-  Il ne fait pas bon être végétaux par les temps qui courent...



Répondre
A


Tant que ça n'est pas un concombre.... Quoique ];-D



Répondre
P


Je ne dirai qu'un mot : vive les légumes (surtout les poireaux)... Rhôooooo....



Répondre
P


On leur souhaite bon appétit



Répondre
T


bravo !!! , sacré voyage de noce sur un manège !!! chapeau pour l'idée !!! et les poireaux vinaigrettés   au
dîner !! bizzzoux à tous les deux


consignes respectées malgré le mal de mer !!



Répondre
N


J'étais impatiente de vous lire. L'attente était justifiée.



Répondre
A


Le poireau quelle bonne idée, va tout arranger, la soirée sera arrosée et Thiméon et Olifie pour la vie vont s'aimer !!!!



Répondre
M


Homophonies à volonté et suspense assuré... vive les manèges !!! ils ont bien mérité une nuitée déchaînée !!!


Bonne fin de journée






Répondre
M


ah ! les oripeaux vont enfin valser !! je désespérais pour eux :-)
merci pour cette savoureuse balade ponctuée d'homophonie !
bonne semaine



Répondre
A


Corsé ce récit avec plusieurs homophonies, chapeau!!!



Répondre
M


bravo pour ce délicieux duo, à déguster entre mots et aquarelles!


à bientôt!


(coquins les poireaux!)



Répondre