Histoire de clocher

Publié le par François & Marie

clocherPour quelques urgentes réparations,

Henri le charpentier sur le toit du clocher est monté,

Avec Joseph le maçon son bon compagnon.

Henri le charpentier du toit est tombé,

Mort.

Pour être dans son village rapatriée,

En gare sa dépouille fut accompagnée,

Par Joseph le maçon tant attristé,

Qu'à un wagon il dut s'adosser, 

Sentant son coeur fatigué

Par seulement cinquante quatre printemps, le lâcher.

Et là il mourut

Le  jour même où son ami disparut.

......................  

Depuis quatre vingts ans ce jourd'hui 

Joseph, rameau venu se greffer à ma généalogie,

Repose en Poligny.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E


Très émouvant.



Répondre
M


Ce bisaïeul méritait bien quelques lignes mon Titou, merci d'être passée par ici!


 Plein bisous!



Répondre
T


Très joli hommage !!!


Merci !!!



Répondre
M


Vous aussi Francis savez rendre hommage à ceux qui ont modestement oeuvré et s'en sont allés discrètement. Il est bon de temps à autre de les nourrir de notre souvenir.


Merci!



Répondre
F


Bienvenue à Henri et Joseph sous votre si belle plume au registre illustré de la postérité et notoriété des humbles.



Répondre
M


D'habitude, j'évite de donner dans le tristounet...


Allez savoir pourquoi, alors que j'en avais oublié la date anniversaire exacte, le souvenir de ce bisaïeul par alliance est venu s'imposer à moi le jour dit. Peut-être l'épidémie
de chrysanthèmes échevelés y est-elle pour quelque chose.


Merci Andiamo d'être passé sans avoir eu peur de vous faire sonner les cloches!


Bon vol (à condition qu'il ne soit pas plané!).



Répondre
A


Rien ne cloche dans cette jolie histoire un peu tristounette...


Il fait beau je vais aller voler un peu ))



Répondre