Défi n° 108 "Fenêtre(s)" proposé par Mam'zelle Jeanne pour les Croqueurs de mots.

Publié le par François & Marie

 

........................................................................................................................................... 

"Fenêtre(s)".Calamity FXCertains empoisonnent leurs fenêtres d'anti-xylophages

c'est en synopsis de films qu'elles sont aujourd'hui traitées sur cette page.

....................................................................................................................................... 

 

"L' Meneau et le mystère des cous lisses".

Genre: thriller en bigorne*.

Topo du nanar:  Dans les coulisses de la boîte à l'Bobinche*, les croisées à l'Meneau croisent les venternes* micmaqueuses à l'Cou lisse...

* argot

* Théâtre Bobino.

* fenêtres. 

 

"La veuve Monte-à-regret * " .

Genre: clip très raccourci.

Sommaire très sommaire: Une fenêtre condamnée tombe amoureuse d'une fenêtre à guillotine...

* Guillotine.

 

"ça fricote sur le brasero".

Genre: navet. 

Lancement: Des fondus de barbecue s'enflamment pour de fenêtres grillées...

 

"Double vie à trois".

Genre: péplum.

Principium:   A Troie, trois fenêtres double-vitrées, dormantes le jour, s'activent étrangement la nuit. 

An I: elles coulissent.

An II: elles pivotent.

An III: elles  basculent...(euh... le cheval de Troie, l'était à bascule ou bien?) 

 

"Les coings du Far West".

Genre: sous-couche de western.  

Attaque: Tapie dans un coin de fenêtre du saloon, le coin de l'oeil en alerte et pis le doigt sur la gachette du colt qui tire dans les coins, Calamity épie les merles qui lui piquent ses coings... (non mais!)

 

"Les bés sont jetés".

Genre: ultime recours pour les cas désespérés de rééducation orthophonique.

Bédut de cupellile Début  de pellicule:  Un cheval bai bée devant la baie. Il n'en croit pas ses oculi. Par cet oeil de boeuf, cette petite lucarne, il reluque des lucanes qui bêlent en gobant des baies...

 

"Was ist das?..." (qu'est ce que c'est?)

Genre: grosse mélodrame. 

Pour le châzis de la cholie Espagnolette du zoupirail, Oculus zoupire.

Ach! las! à ce zoupirant, la douce mad'moizelle préfère la belle huisserie (polie par un laquais poli) du timide loquet d'un vazistas à claire-voie, qui de sa voix claire murmure, étonné " was ist das?..." (grosse benêt, va!)

 

Bestiole.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

et j'en tombe par la tabatière ! 
Répondre


merci pour votre amicale visite



D

Je ne sais pas si j'ai tout compris mais en tout cas j'ai bien ri


Afin de soulager notre pauvre Jeanne je me permets de mettre ici le lien de ma participation


http://dimdamdom59.apln-blog.fr/2013/10/07/les-croqueurs-mots-fenetre-cour-virtuelle/


Bises à vous deux.


Domi.
Répondre


si vous avez ri c'est que vous avez compris ! bises de nous deux. 



A

Et pour les obsédés textuels, ne pas oublier la fenêtre de tir ];-D
Répondre


rhoooo les sous entendus ....



M

Ce scénario, un navet ?? Loin de là... je ressort de la salle obscure en cherchant Calamity au cas où elle me prendrait pour un merle.  Grand bravo à vous deux !!!


Bonne semaine



Répondre


Eh oui  , le cinema sait faire rêver et Marie s'y entend pour évoquer les atmosphères . Merci pour votre visite. 



J

Bonjour à vous deux...  Un défi relévé de manière singulière non sans humour... Que dire j'en reste aussi bouche bée !  Bien amicalement, jill
Répondre


Marie aime jouer avec les mots et ses idées sont toujours originales . Merci pour votre fidélité. Amitiés. 



L

Bonjour François et Marie, je sors de la séance éblouie ! Mon argot s'est enrichi ! Bravo à tous les deux.
Répondre


Ah ça ! on n'a rien vu de plus frétillant depuis Michel Audiart ! merci pour votre amicale visite.