Défi n°66 "Enlacez vos lacets sans vous lasser" proposé par Vert de Grisaille pour les croqueurs de mots

Publié le par François & Marie

Thème: "Enlacez vos lacets sans vous lasser".   

Partez d'un objet aussi anodin qu'un lacet, serpentez sur ses boucles et ses (in)sinuations et laissez-le créer le noeud complexe du moment. 

...........................................................................................................................................................

basket.jpgLasso- le -lacet, sans se lasser

Pendu à un fil se prélassait.

Révolution planétaire,

Le fils dès le lever l'avait lavé,

Ce qui n'était pas arrivé

Depuis la dernière révolution planétaire

C'est à dire l'an passé! 

Lasso-le-lacet, en lacet tout propret 

Sur le fil oscillait

Et cillait en rêvant éveillé 

A cet oeillet qu'il lorgnait

Sis aux sixième pertuis,

A la cime de la basket de Louis.

Ce soupirant supputait en soupirant 

Qu'après un lacis de zags et de zigs

A vous tournicoter la boule,

A vous en bailler le tournis, 

Zigomas en fête lui, beau zig,

Parviendrait au faîte;

Au faîte de la languette.

De la languette de la basket.

Non, ce n'était pas une basse quête 

Que celle d'oser escompter l'ocelle bien-aimée;

Oh! celle qui le faisait rêver, 

Afin de l'enlacer et de l'entrelacer. 

Déjà il la zieutait, n'ayant d'yeux que pour la donzelle. 

S'il eût été possible que ses oeillades fussent ouies,

Oui, oui, on les eût ouies ululer

- Dieu, elle est belle à se damner! 

Damned! Las! C'était sans compter sur l'ami-l'ado

lacetSi las que, dès le saut du chevet, ce dandinant dadais 

N'achevait jamais à coup sûr la laçure des lacets.

Ce flemmard de cossard patenté 

Dédaignait du sommet les deux dernières trouées...

- Ouaille, trop d'la balle la ch'ville no esclav'! 

S'ébahissait ce godelureau ébaubi, 

L'oeil accablé qui, blouck,

La boucle bouclait 

Avant l'avant-dernière oeillère,

(Ach! Le benêt! le benêt! le benêt!) 

Interdisant ainsi à Lasso- le -lacet désespéré

L'accès si aspiré au tout dernier poquet-aimé...

En un hoquet dtrès gros sanglot

Voici, voilà comment se délita

L'idylle de Lasso-le- lacet...

(qui se vengea en un gadin délibéré dans la gadoue

D'où il sortit tout amochi, tout crado et tout mou.

 Na, bien fait pour lui Louis!)

                         

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Alleluia pour le jeu de mots!     Je n'avais pas pensé à associer le "Rossignol madrilène" à
mon p'tit Lasso!


François et moi te remercions Tricôtinôlait, porte-toi bien, bisous!



Répondre
T


Voilà le lacet dans tous ses émois , manqué l'est tombé sur un ado comme tant d'autres ... bien vu Marie  et je ris la guerre du laçage de lacet n'est pas encore gagnée malheureusement !!!
Lasso devra aller trouver Gloria en attendant !! gros bizzzoux chez toi un peu de délassement avant le repos du pied !!
Merci François pour tes  illustrations  chez les croqueurs !!



Répondre
M


Dominique-  Nous sommes bien chanceux d'avoir la possibilité de prendre plaisir à jouer avec les mots, pourvu que ça dure!


 


Jeanne Fadosi-   C'est bien la première fois que je me mêle des démêlés d'un lacet!


 


Vert de Grisaille-  Merci d'avoir proposé ce défi où les lacets se lacent et se délacent sans se lasser!


 


LCS-  Merci pour votre visite. L'accès à votre blog m'est refusé, dommage...


 


Jean-Pierre-  Merci pour ce compliment venant d'un expert des bons mots!


 


Nounedeb-   Les lacets de capuche sont à conserver par ces temps d'humidité! Merci d'être passée!


 


Andiamo-  J'ai dû faire une remise à niveau accélérée du langage-ado! Merci pour vos fidèles visites.


 



Répondre
A


Trop fort, l'ado se la pète grave...


Joli tout : dessin et texte... Ou l'inverse, tiens !



Répondre
N

Je suis tellement régalée que j'en ai avalé le lacet de ma capuche. Quelle nunuche!


Répondre
J


Pas lassant du tout ce texte bien laçé !



Répondre
L


Très vivant ce lacet



Répondre
V


Ca me plaît, ça. On s'amuse, on part sur une histoire délacée et délurée, qui fait délirer!


Merci, c'est superbement joyeux!



Répondre
J


Quelle aventure pour ce lacet qui nous régale à ses dépens ! belle fin de lundi !



Répondre
D


Bonjour,


Très amusants tous ces jeux de mots!


Très cordialement


Dominique



Répondre