Défi n°64 proposé par "Dresseurs de pierres", pour la communauté "Les croqueurs de mots".

Publié le par François & Marie

En trois cents signes maximum et sans écrire le mot "bleu" dans aucune langue, faites-nous voir la vie en bleu.

.....................................................................................................................................

                      Froid et primaire, telle est ta réputation.

                      T'occulter ne restera pas sans répercussions.

                      Vous l'aurez voulu, ce sera le tohu bohu.

effets

L'arc en ciel se retrouvera tout maigrichon,

Gommée, de Monsieur Klein, la célèbre couleur, 

Nus les gendarmes, les footeux, les adeptes de salopettes,

Implosées les bouteilles de gaz, 

Eparpillées les étoiles de l'Europe,

Rétréci en bi le pavillon tricoloré,

Décousus les cols des ouvriers,

Evaporés les mers, les océans, les ciels d'été, 

Recalés les débutants, les cordons-cuisiniers,

Déplumés les martins-pêcheurs, les geais et puis aussi les paons,

Déboulonnés les panneaux autoroutiers, 

Interdites les obligations, obligées les interdictions...

Exit les contusions! (Ah,bien heureuse disparition!)

Muselés les mots.....qui ne se disent qu'avec les yeux. Quel dommage...

Heureusement dès lundi, fini le bizutage!

                       D'ici là, sans faillir, nous allons contourner l'interdiction. 

                       En sobriquets nous allons redorer ton blason,

                       Quel chari-vari dans les conversations!

En ami prévenant - Très chère prenez garde à ne point vous ébouillanter! Voyez d'un petit rond cyanosé le robinet d'eau froide est estampillé.

En accro à la mode - N'est-elle pas sublimement relookée en cobalt ma poubelle aux cartons?

En pingre - Que je t'offre des saphirs? A quoi bon, le gratis de tes beaux yeux améthyste te va si bien! 

En gourmet - Mumm, je vais céder à la tentation et reprendre une lichette de ce persillé caussois et aussi de ce penicillium glaucum auvergnat, pour finir mon croûton.    

En diva des arrangements floraux - Pour rester dans le ton d'un beau bouquet céleste, des pédicelles lilas, quelques sommités myosotis, de blanches violettes et des asters corindon.

En prolétaire en colère - Pâle sang azuréen, il n'y en a que pour les De méthylène, De Prusse ou De Majorelle!

En chorale déjantée - Approchez les lapis lazuli, topaze, éméraldine et autres céruléens, venez chanter avec nous -  "Baille-moi in-digo, deux digo, trois digo,doudouuu"!

                        Vivement lundi que l'on puisse à nouveau roucouler avec Rina Ketty (si,si!), la berceuse du rêve....(interdit!). 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie de Cabardouche 25/09/2011 23:08



Ah voilà, c'est l'Amsterdamer, merci Andiamo, j'avais oublié son nom.


J'espère que sa senteur subtile de pain d'épices était également perçue par le consommateur.


Après avoir lu votre phrase, je suis allée rechercher les paroles "du gris" d'Ernest Dumont, émouvant...



Andiamo 24/09/2011 15:54



Chère Marie 


Non ça n'était pas "l'Amsterdamer" c'était effectivement un "perlot" de salopard en casquette ! Du gris à peine amélioré, que mes pauvres finances me permettaient d'acheter ! Que voulez vous,
comme le disait la vieille chanson : la tabac c'est l'baume de la souffrance ];-D



Marie de Cabardouche 24/09/2011 11:34



Dominique-   Il manque l'imparfait du subjonctif ! Merci de votre passage.


 


Phil-  Eh oui, cette couleur interdite se retrouve fréqemment dans les chansons romantiques... Bonne journée!


 


Olivier-   Vos compliments me touchent, merci, merci! Portez-vous bien!


 


Elo-   Merci d'être passée sur notre page!


 


Nounedeb-  Le bleu est même au rendez-vous dans le ciel aujourd'hui, belle journée à vous!


 


Jean-Pierre-   Vous n'avez pas du tout l'air d'un Barbe bleue!  Merci d'être passé par là!


 


LCS-  Merci pour tous ces bleus, bonne journée!


 


Anne-   Le bouillant Cyrano y eut sans doute ajouté un morbleu bien senti!


 


Jeanne Fadosi-  Si l'on est un peu observateur, effectivement on détecte dans l'environnement de multiples nuances de bleu. Le pavillon européen donne du bleu à ceux qui en
sont privés. Bonne journée.


 


Tricôtinôlait-  Pas de bizutage pour toi! Merci pour tes mots gentils! Porte-toi bien, belle journée!


 


Andiamo-  Le "supérieur" était-il ce tabac qui embaumait le pain d'épices? En tout cas ce n'était pas le "gris" du prolétaire. Bonne journée!


 


 


 



Andiamo 22/09/2011 13:12



Autrefois je roulais mes cigarettes, le tabac s'appelait : "scaferlati supérieur" et le paquet était...Ben oui !



Tricôtine 20/09/2011 22:15



hihi... exiter le bleu dans tous les domaines !! voilà une idée bien dans le ton !!! Marie tu as fait merveille comme toujours !! je ne pourrais citer tout ce qui m'a plu ... mais le coup du
bizutage c'est vraiment top ..less !!! merci pour ce bon moment !! François a dû être frustré de peindre une mer sans
bleu !!  bizzzoux à tous les deux !!



François & Marie 20/09/2011 22:25



François n'est pas frustré car il aime beaucoup dessiner pour son amie Marie et mettre en page ses jolis mots. 



Jeanne Fadosi 20/09/2011 16:56



que deviendrait le monde et l'univers vu de la terre sans cette couleur si répandue et dont on ne se lasse pas. (enfin, cela dépend des nuances et des uniformes et je rêve aussi de disparition
pour les bleus à l'âme et au corps.)


Je me suis amusée à un petit décompte, sur la page de garde de mon dictionnaire, le bleu figure même discrètement sur plus de la moitié des drapeaux nationaux du monde entier, mais curieusement
pas en Europe.


Belle fin de journée et merci pour ce défi réjouissant



Anne 19/09/2011 21:09



Oh, le bleu délcamé par Cyrano lui-même ! Une belle page !



LCS 19/09/2011 18:13



ParBLEU! SemBLEU douBLEUment bien, tout ça.



Jean-Pierre 19/09/2011 15:05



Par ma barbe bleue


j'en reste bleu d'admiration !


Toi qui n'es pas une bleue ...


Tu apparaît comme un vrai cordon bleu dans ce défi !



Nounedeb 19/09/2011 13:28


L'aquarelle est si belle Le récit si réussi De quels charmes sécher les larmes Pour que le bleu brille un peu?


Elo 19/09/2011 11:12



coucou, Contente de trouver quelqu'un parti de la même idée de départ que moi... Pas formulée pareil du tout mais justement, très chouette !!!! Bisous



Olivier de Vaux 19/09/2011 09:06



Bonjour Marie,


Encore une bien belle page à lire et à relire. Superbe !



Philippe 19/09/2011 08:56



Je pense en vous lisant à une chanson d'Aznavour. Il chantait en duo avec edith Piaf : "PLus bleu que le bleu de tes yeux, je ne vois rien de mieux..."



Dominiqur 19/09/2011 08:45



Bonjour Cabardouche,


Je trouve cette participation constellée d'humour formidable. J'ai cru,
en lisant le  contournement de l'interdiction, revivre la tirade du nez de Cyrano ! Loin de moi une idée quelconque de flagornerie, mais je dois
dire que c'est un défi très hautement relevé.


Très cordialement



Dominique