Défi n°41 proposé par Jill

Publié le par François & Marie

LE CHOCOLAT-
Choco-ptiote.jpg
    
-En conjugaison -
Tu croques, je craque !
Tu fonds, je fonds itou !
Je chocolate, tu pralines.
Je spatule, tu nappes.
Je nappe, tu serviettes ( je pouffe!)   
    
-En déclinaison et élucubrations-
Aux noisettes...verruqueux.
Au riz... marrant! 
A la liqueur... riboteur !
Noir...hum, bel Hidalgo!
Au lait...corrida !
Blanc... li(t)vide.
De couverture...inutile puisque le lit est vide ! (je re-pouffe!)
Fondant...le petit Jésus en culotte de velours qui se répand (inclinez-vous mécréants-parpaillots !)
C'est à croquer !
C'est boire la tasse et apprécier.
Sait se laisser mettre en boîte sans s'insurger.
Sait enrober sans en être fustigé.
Se laisse fustiger pour un plaisir mousseux. 
    Chocolat.jpg -En anagramme-
Le COACH eut un CHOC en voyant surgir d'un CACHOT près du LAC, un CHAT noir, poudré de TALC
qui lui cria TCHAO en se dandinant,CLAC,TAC,TOC, sur ses trois pattes en bois ...(Félin de marque rarissime, qui ne pousse que sur les rives de certains lacs où sévit le brochet Esox lucius. Ce dernier, très teigneux, déteste les matous qui se baignent en monokini, dixit Chatalqué.)
    
-En questions -

Le chocolat, si c'était :
Un délice végétal, ce serait une mousse.                       
                                                                   
Une danse, ce serait une valse cho-co-lat, cho-co-lat, cho-co-lat...
Une saison, ce serait celle du blanc.
Une déception, ce serait être chocolat...
Un zèbre en ciel, ce serait un éclair !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Fransua,merci d'être passée par là. Ma plume n'est pas seule à apprécier ce délice cacaoté, j'y succombe bien
souvent !



Répondre
F


et bien je crois que tu as fait finement le tour des recettes d'une plume amoureuse du chocolat



Répondre
M


Jean-Pierre,joliment judicieuse cette parole d'enfant, merci !


Rouergat, je viens de découvrir votre site (où vous aussi patoisez un peu). Merci de vous être arrêté sur notre
page.


Phil, et le sandwich jambon-chocolat ? Non, ça ne vous tente pas plus que ça !


Les défis sont proposés par la communauté "LES CROQUEURS DE MOTS", chez TRICOTINE, venez y vite
!


Tricotine, hum, les bisous chocolalaités sont les plus doux, merci !


François a imaginé le Cabardouche-chocolat, en vente chez tous les bons marchands de couleurs, qu'on se le
dise !



Répondre
T


Bravo Marie tu nous a offert une belle leçon de forme(s) et une illustration maison ce qui ne gâche pas le plaisir de te lire  j'aime particulièrement les déclinaisons et les questions, je
retrouve mon latin !!  bizzzoux chocolat... au lait !!



Répondre
P


Je rigole avec vos mots. Bon, le chocolat, j'aime mais j'préfère un bon sandwich au jambon... Question de goût, bien sûr.


Dites, les amis, vous les trouvez où vos défis ? c'est rigolo...



Répondre
R


Bonsoir François-Marie


Quelle avalanche de jeux de mots j'en reste chocolat !


Cordialement



Répondre
J


On se régale avec tout ça !


 


Est-ce que la maman d'un oeuf de Pâques c'est une poule en chocolat ?   [Paroles d'enfant]



Répondre
O


L'abus de chocolat provoque une forme d'ivresse propice à la création sous toutes ses formes. Il est clair que vous avez abusé de la chose et je vous en félicite.


 


 



Répondre


Oui il est certain que Marie et François aiment ces formes d'ivresse, qu'elles soient chocolatées, gingembrées ou encore vendange-tardivées (ce qui donnent un petit vin au goût d'abricot au
miel…) ces douceurs ont sans doute aidé Marie à décliner ses choco-gâteries.


Merci pour votre visite. 



E


du chocolat pour tous les gouts ...



Répondre
J


Hou que c'est tout bon par ici, un régal de jeu de mots..... Merciiiiiiiiiiiiiiiii vous deux, belle page chocolatée, vous avez drôlement abusé de ceux à la liqueur.... hi hi... Amicalement de
jill et encore merci...   



Répondre