Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 25 jours d'Avent -15-

Publié le par François & Marie

Les deux félins satisfaits de leurs tours colorées cédèrent à l'appel d'une sieste.

Chuttt ! Dans leurs rêves volent des papillons et des tranches de jambon.

Chuttt, vous dis-je !

Trop tard... vous avez fait fuir les papillons... Ces ingrats ont décampé avec le jambon.

Les vibrisses des félins dormeurs frémirent une première fois - a-t-on déjà vu des charcuteries qui séduisent des papillons-citrons ? Puis elles vibrèrent une seconde fois tout en se plaquant vers l'arrière : le cerveau - chat avait détecté un vibrato de l'air anormalement élevé, la faute aux rennes et à leur capharnaüm.

Le chat n'aime ni le changement, qu'il sanctionne par du pipi territorial, ni le remue-ménage qui l'envoie se planquer sur la corniche des armoires - excellent moyen de dépoussiérer ces sommets.

Le chat fait confiance à son instinct. Lorsque son ciboulot de chat commande "fuis", le chat se carapate !

En happant leur sac de courrier aux couleurs prohibées Bolduc et Kraft déguerpirent, grimpèrent non sans peine au sommet d'une colline enneigée qui dominait la route.

Frustrés de n'avoir pu profiter du vol des insectes bariolés dans leur rêve interrompu, flouf flouf flouf, ils lancèrent à la brassée leurs courriers jaune caca d'oie, bleu canard et vert épinard. L'atterrissage en douceur des lettres-papillons sur la route blanche était féérique !

Ô joie, un broyeur de neige qui tombait à pic, les dispersa en nuées de confettis multicolores!

Au summum de l'euphorie, les félins disputèrent une bataille de boules de neige mémorable qui les trempa comme des soupes !

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -14-

Publié le par François & Marie

Mais d'où provient donc ce curieux parfum de framboise fraise-myrtille et banane -mangue ?
Les sacs de courriers exhalent une fragrance exotique et maraichère qui évoque la boutique de bonbons. Ce genre d'odeur sucrée qui prend en otage notre odorat quand on traverse une fête foraine.
Les lettres de Noël en sont saturées.
Elles enivrent les caribous dont l'appendice nasal est taillé pour flairer des bonbons à plusieurs kilomètres. 
Ils se trouve que  tous les enfants sages ont utilisé, pour enluminer leur belle lettre, des crayons "senteur" une invention pernicieuse qui transforme la moindre rédaction anodine en étalage de confiseur de gare.
L'accumulation de toutes les missives chargées d'encre écoeurante odorante, ont bouleversé les sens des Rennes....

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -13-

Publié le par François & Marie

Par curiosité, Furie huma la lettre qu'il tenait en mains sabots.

- « Peuh... ça sent l' papier.» conclut-il prosaïquement.

- « Sli sil, j' t'lassule, ça slent trop blon. Zessaie-z'en z'une autle...» jargouina Tonnerre très persuasif.

Furie plongea son grand mufle dans un nouveau courrier.

- « Ah ! oui, voui ! cette frois je srens nelttement un paflum de crate aux prommes, humeux ! dérilcieux...»

À son tour Éclair bredouilla que son coullier emblaumait la mandlarine.

Celui de Comète : le prain d'épilces.

Rattrapés par la contagion, les autres détectèrent des effluves de rocholat, pelits beucrre, pulddring, machallamow...

Les bestiaux à l'olfaction un tantinet perlsturblée, étaient tout bonnement pafs, schlasses, beurrés, ronds, pétés, pintés, éméchés, gais et gris. (Le compte y est.)

Ils se mirent tous à bavoter, à se pourlécher les babines, à brouter goulument les gribouillages la littérature des chérubins.

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -12-

Publié le par François & Marie

- « Euh... ça va mon compère ? on dirait que tu es pompette ...»

- « Humm... vi, vi, vi... j' suis plompiette de framgroises...» articula laborieusement Tonnerre en léchouillant et machouillant l'enveloppe avec délices.

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -11-

Publié le par François & Marie

Les rennes faisaient durer le plaisir de cette succulente collation. Pourtant, l'heure avançait et les estomacs des ruminants en réclamaient un peu plus.

Tonnerre, que l'hypoglycémie rendait ronchon, se trouva en telle baisse de régime qu'il s'affala sur la table de tri en piquant du mufle dans une enveloppe.

Le plongeon dura, dura, se prolongea, s'éternisa...

Furie, son voisin, surpris par cette inertie, lui envoya une amicale bourrade.

- « Eh oh l'ami, tu dors ? ou... tu dors ?»

Comme à regret, Tonnerre émergea lentement, les yeux chavirés.

- « Celtte enveppole sent sli blon... elle hu meuh meuh meuh la flamgroise... la flamgloise slauvage...»

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -10-

Publié le par François & Marie

Mama qui touillait son fricot ne parut pas déconcertée pour un sou : « Trop facile mon bon ami ! Sais-tu que les chats ont la réputation d'être des estomacs sur pattes ? Ils apprécient ce qui les attire : le blanc c'est le lait et la crème. Le rouge ? Les poissons du bassin qu'ils rêvent de boulotter !»

- « Ouais, bon... à la rigueur... mais... le rose ? » bougonna le Père Noël un peu vexé que Mama ait réponse à tout.

- « Gros malin ! Rose c'est le...?

- « Le... quoi ? Bon sang !»

- « C'est... ♪ le... ♪ jambon ♪ ! Ces fripons me le chapardent très régulièrement et je fais semblant de ne pas m'en apercevoir. Satisfait, ♪ mon pépère ♪ ? »

Pépère, piqué au vif par cette femme savante, alla promener ses bottes ailleurs.

 

Partager cet article

Repost0

Défi n° 228 proposé par Colette " En toute simplicité" pour Les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

Le quotidien.
À partir de cette citation :
« Le train quotidien va bientôt dérailler,
qui veut rester dedans n’a qu’à bien s’accrocher. »Robert de Houx
En vous inspirant de ces mots,
sans nécessairement les employer,
écrivez un petit quelque chose
comme vous l’entendez,
dans la forme littéraire qui vous plaît.

Qu''est ce donc qu'un "train quotidien" ?

Une ribambelle de trains, qui vont leur petit train-train.

Qui donc est vraiment certain qu'il va dérailler, ce train ?

" Bientôt "... serait-ce demain, incessamment, ou en juin,

ou bien à la Saint Glinglin ?

"Qui ne s'accroche pas, va en être éjecté."

À qui, à quoi, s'accrocher ? S'accrocher sans s'agripper,

s'obstiner sans quereller. Décrocher sans reculer,

renoncer sans renier.

Que deviennent les éjectés ?

Ils vont reconstituer, avec d'autres rejetés,

de nouveaux petits train-trains pour former un nouveau train.

Depuis le début des ans a roulé le train du temps;

après chaque déraillement il repart résolument.

C'est l'instinct de survie. Ainsi va la vie.

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -9-

Publié le par François & Marie

Chacun s'installa face à un énorme sac de courrier.

Une heure plus tard, Santa vint faire une petite virée, les bras chargés de gourmandises : des carottes pour les cervidés-ongulés et des restes de saumon pour les "qualifiés ès". Il s'aperçut que ces derniers, très concentrés, avaient dressé trois hautes piles en fonction de la couleur du papier à lettres : une tour blanche, une rouge et une rose.

Intrigué, il s'en fut urgemment exposer l'affaire à  Santa Mama, ils ne seraient pas trop de deux pour résoudre cette énigme tricolore.

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -8-

Publié le par François & Marie

Pendant ce temps les deux minets, bien trop freluquets pour porter les gros sacs de courrier, sont comblés de crounch-crounchs et de gratouillis; Santa Mama le sait : c'est la meilleure manière d'obtenir une faveur de ces ronronnants mini-lions. Santa est satisfait de constater que les deux peluches sont dans de bonnes dispositions et qu'ils accepteront de  participer au tri des lettres-du-Père-Noël. Cette opération demande une grande concentration, des gestes précis, et un soin tout particulier.  

 

Partager cet article

Repost0

Les 25 jours d'Avent -7-

Publié le par François & Marie

- Monsieur Noël ? j'ai trois tonnes de courrier pour vous : que des jolies lettres avec une belle écriture, vous n'en recevez pas souvent, mais quand c'est la période ... dites moi : c'est l'avalanche ! 
- Oui, bon, c'est comme ça, ça fait partie de mon travail vous savez.  
- D'ailleurs, heureusement que vous êtes mon seul client, les routes ne sont pas fameuses par ici. Enfin, j'ai de la chance, je fais le chauffeur dans un camion chauffé, hi hi... chauffeur... chauffé ... vous l'avez ? Hum , vous pouvez signer ici ? 

Santa, peu sensible à l'humour postal signa et entreprit, avec l'aide des caribous, de rentrer les sacs à l'atelier. Les minets, quant à eux étaient restés douillettement à l'intérieur pour entamer une sieste.

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 > >>