Défi n°236 proposé par Jazzy ("Titres de livres ") pour les Croqueurs de Mots

Publié le par François & Marie

.........................................................................................................................................................

Allez faire un tour dans vos bibliothèques, prélevez quelques titres et faites-en un récit.

...........................................................................................................................................................

Dès le retour des journées ocres et sèches, Jules aime se rafraîchir d'une soupe aux herbes sauvages.  
La panse pleine il part vagabonder le front dans les nuages, salut un ami de passage, prend à droite, rue des bons enfants, s'arrête, étonné.

« Tiens, Paulette et Roger ont de la visite, une voiture - un amour de coccinelle - patiente dans leur cour. À son odeur, je la reconnaitrais entre mille, c'est celle du Docteur, ah non j'oubliais, il préfère que l'on dise de lui qu'il est "médecin de campagne". Si j'en crois mon flair, c'est encore Roger qui est patraque, ce pape des escargots - héliciculteur réputé - a toujours été de santé fragile. Sa Paulette va se faire un sang d'encre, alors qu'elle est si jolie quand circule en elle son habituel et léger sang d'aquarelle...
J'aime Paulette. Ça me met des fourmis plein le cœur quand elle pose sa douce main sur ma tête, qu'elle sourit et dit « Pythagore, je t'adore » et moi aussi j'adore ce Pythagore, même si je ne le connais pas et j'adore Paulette, même si sa tête embrouille les noms.
Je viendrai aux nouvelles samedi, jour du poulet; j'aime le poulet alors que les escargots baveux  me donnent la nausée

Jules longe la ferme des Neshor. Une drôle de tribu ces gens là.
L
e fils aîné, des bleus à l'âme après un chagrin d'école et une sombre histoire de cahier volé, s'est inscrit au cercle des poètes disparus et a disparu. Logique.
Sa sœur Cheyenne, demi-pensionnaire chez la Madeleine Proust - de la compagnie des vermioles - a enfin réalisé qu'elle était faite de chair et d'âme après l'apparition de la fée Carabine, facilement reconnaissable à son élégance bien particulière, l'élégance du hérisson. Ce fut une rencontre éclair, la fée se dressa face à Cheyenne et, tout de go, lui asséna « Foutez-vous la paix et commencez à vivre. »
Cheyenne, interloquée se statufia. Puis, tel un zombie, se dirigea vers Central Park, au risque d'y déconcerter les écureuils sachant que l'on est dimanche - habituellement elle leur rend visite le lundi pour leur remonter le moral - puisqu'il est de notoriété publique que les écureuils de Central Park sont tristes le lundi.

Cheyenne s'assit sur un banc, bouleversée. Elle réfléchit. Et si elle profitait de ce bouleversement pour bouleverser les traditions ? Ça en ferait du bouleversement dans sa vie, ça la ferait peut-être commencer à vivre, comme dit la Carabine.
Elle décida d'inviter son chéri "Aux fruits de la passion", restaurant réputé pour ses roses en matière plastique, ses tables en parfaite imitation de bois d'arbre, ses rideaux parsemés de cœurs et d'angelots dodus, son buffet à volonté et son pichet de vin du pays imposé gratuitement, bref, un lieu romantique.
À peine furent-ils installés qu'elle débita d'une seule traite,
« Je rêvais que nous soyons ensemble, c'est tout. Souvent, je me disais "je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part"... Née sous le signe du taureau, j'ai une grande force d'esprit et, si je le veux, je peux très bien me passer de toi !
D'ailleurs tu me connais mal, tu ne t'es jamais intéressé à la liste de mes envies...»
Cheyenne ne s'était pas aperçue qu'elle soliloquait, chéri était allé se servir en boudin aux pommes, de crainte qu'il n'y en eut plus. Souriant, il revint avec son Graal charcutier, s'assit, se frotta les mains,
« On va se régaler, ma jolie Sioux !»
Cheyenne, as-tu entendu ?
J'ai entendu, ça me met hors de moi lorsqu'il fait de l'humour à deux balles.
Elle se leva brusquement, la table bancala, la fourchetée de boudin que chéri s'apprêtait à déguster, tomba sur sa cravate moche. Il béa.
Les yeux de Cheyenne lançaient des éclairs furibonds
« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une.» explosa-t-elle en s'enfuyant.

Chéri en resta comme deux ronds de flan.
Ce fut la fin de chéri.

Jules, lui, aurait bien mangé le boudin, même froid, même tombé sur le carrelage, mais il n'avait pas été invité.
Il se hâta vers les marais pour tenter d'apercevoir ce qui le fascinait : les yeux jaunes des crocodiles. Il lui fallait de la patience, il resta plusieurs heures tapi dans les hautes herbes. Dès qu'il eut vu sourdre des paupières lourdes d'un croco un bref rayon d'or, il poussa un petit couinement de satisfaction et rampa doucement à reculons - on ne sait jamais, le molosse peut bondir et vous avaler tout cru.
À cette idée, Jules saliva. Il
intima à ses hautes pattes de passer à la vitesse supérieure, prit des raccourcis, oreilles au vent et arriva devant sa niche alors que Joseph venait déposer une généreuse gamelle, sa pâtée du soir.
Joseph gratouilla le crâne de Jules, Jules lui lécha la main, ils se comprenaient et se faisaient confiance.
C'est ça une vie toute simple.

..............

Des journées ocres et sèches - Claude Courchay
Une soupe aux herbes sauvages - Émilie Carles
Le front dans les nuages - Henri Troyat
Un ami de passage - Claude Courchay
Rue des bons enfants - Patrick Cauvin
Paulette et Roger - Daniel Picouly
Un amour de coccinelle - Walt Disney
Médecin de campagne - Georges Vieilledent

Le pape des escargots - Henri Vincenot
Un sang d'aquarelle - Françoise Sagan
Des fourmis plein le cœur - Claude Courchay
Pythagore je t'adore - Patrick Cauvin
La nausée - Jean-Paul Sartre
La ferme des Neshor - Anne B- Radge
Drôle de tribu - Claude Courchay
Des bleus à l'âme - Françoise Sagan
Un chagrin d'école - Daniel Pennac
Le cahier volé - Régine Desforges
Le cercle des poètes disparus - NH Kleinbaum
Cheyenne - Didier Van Cauwelaert
La demi pensionnaire - Didier Van Cauwelaert
La Madeleine Proust - Lola Sémonin
La compagnie des Vermioles - Martial Victorain
De chair et d'âme - Boris Cyrulnick
L'apparition - Didier Van Cauwelaert
La fée Carabine - Daniel Pennac
L'élégance du hérisson - Muriel Barbery
Foutez-vous la paix et commencez à vivre - Fabrice Midal
Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi - Katherine Pancol
Aux fruits de la passion - Daniel Pennac
Ensemble c'est tout - Anna Gavalda
Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part - Anna Gavalda
Le signe du taureau - Henri Troyat
Je peux très bien me passer de toi - Marie Vareille
La liste de mes envies - Grégoire Delacourt
Chéri - Colette

Hors de moi - Didier Van Cauwlaert
Ta deuxième vie commence lorsque tu comprends que tu n'en as qu'une - Raphaëlle Giordano
La fin de chéri - Colette
Les yeux jaunes des crocodiles - Katherine Pancol
Jules - Didier Van Cauwlaert
Joseph - Marie-Hélène Lafon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christiane la Banière 07/05/2020 13:42

Très beau texte à lire , je reconnais là ta passion qu'est la lecture avec une liste impressionnante d'auteurs qui ne me surprend pas . Le dessin est bien vu et fait sourire. Compliments
Bises

Marie de Cabardouche 07/05/2020 18:08

Quarante deux auteurs, de quoi occuper un confinement !
François a bien traduit le toutou "Jules", beige velouté et lui a adjoint un copain joueur et poilu, à deux on est moins seul !
Merci Christiane, bises des Cabardouche !

colettedc 07/05/2020 03:44

Mille bravos à vous deux : texte et dessin ! C'est vraiment super !
Bonne journée !

François & Marie 07/05/2020 09:28

Merci Colette, tous vos bravos nous vont droit au cœur. Passez une belle journée , amitiés des Cabardouche.

Martine Martin 06/05/2020 11:43

J'ai beaucoup aimé le dessin aussi.

François & Marie 06/05/2020 21:05

Merci Martine, c'est la belle imagination de Marie qui permet à François de gribouiller des petits dessins amusants. Belle semaine. Amitié des Cabardouche.

Martine Martin 06/05/2020 11:42

Quelle performance : un écrit très agréable à lire avec tous ces titres. Il y a plusieurs de ces livres que j'ai lus et que j'ai aimés. Belle journée

ZAZA 06/05/2020 10:37

Superbe les Cabardouche, Vous avez introduit toute ou partie de votre bibliothèque... ???? Bises et bon mercredi

François & Marie 06/05/2020 21:08

Je pense que Marie a simplement récupéré la pile qui trônait sur sa table de nuit . C'est ainsi : Marie est une lectrice, les mots sont ses amis. Belle semaine Zaza, bises de nous deux.

jazzy57 06/05/2020 10:29

Merci beaucoup pour votre superbe participation , je vois que nous avons des titres et des goûts en commun dans nos bibliothèques . J'aime beaucoup aussi le dessin bien fidèle de Jules représenté sur la couverture du livre de Didier Van Cauwelaert .
Je vais de ce pas rajouter votre participation au récapitulatif .
Bonne journée à vous
Bises

François & Marie 06/05/2020 21:12

Le dessin est largement inspiré de la couverture du Jules de Didier VC, il s'est fait un copain rigolo pour l'occasion . Merci pour ce défi qui a permis à Marie de revisiter une petite partie de sa bibliothèque . Bises de nous deux.

jill bill 06/05/2020 10:18

Bonjour Marie et François… Vous avez piochez dans votre bibliothèque bien agencée… ,-) avec les titres des autres on a pu créer sa propre histoire, bravo… bises

François & Marie 06/05/2020 21:13

Chaque titre est assez évocateur pour créer une histoire personnelles . Bonne fin de semaine madame Bill. Bises des Cabardouche.