Défi n° 220, "centons" proposé par Jazzy pour Les Croqueurs de Mots.

Publié le par François & Marie

................................................................................................................................................................................

Jazzy nous propose  de jouer aux centons.

Attention, elle n’a pas dit santons,  pas question de manipuler

ces fragiles figurines en argile des crèches provençales…

Dans la Rome impériale on appelait “cento” les morceaux de tissu dépareillés

que cousaient les légionnaires afin de se fabriquer un sous – vêtement

qui puisse leur tenir chaud sous la cuirasse de métal .

Par analogie le centon est un jeu littéraire qui consiste à composer

un poème original à partir de vers empruntés à divers auteurs .

........................................

La cigale ayant chanté tout l'été (Jean de La Fontaine (JLF). La Cigale et la Fourmi)

tenait en son bec un fromage. (JLF . Le Corbeau et le Renard)

Elle (en) retira l'os (JLF. Le Loup et la Cigogne)

- on l'avait réservé pour la table des dieux - (JLF. Le Corbeau voulant imiter l'Aigle)

et retint à dîner commère la cigogne. (JLF. Le Renard et la Cigogne)

Sur un tapis de Turquie le couvert se trouva mis, (JLF. Le Rat de ville et le Rat des champs)

voilà commencement de chère et de festin ! (JLF. Le petit Poisson et le Pêcheur)

(Tout à coup) À la porte de la salle (elles) entendirent du bruit, (JLF. Le Rat de ville et le Rat des Champs)

(plaf !) le vase où meurt cette verveine d'un coup d'éventail fut fêlé, (René François Sully Prudhomme)

(elles détalèrent)

et tombèrent de Charybde en Scylla... (JLF. La Vieille et les deux Servantes)

(Le temps passa)

Un jour sur ses longs pieds (JLF. Le Héron)

(la cigale) marchait d'un pas relevé et faisait sonner sa sonnette (JLF. Les deux Mulets)

- rien ne sert de courir il faut partir à point - (JLF. Le Lièvre et la Tortue)

dans un chemin montant, sablonneux, malaisé, (JLF. Le Coche et la Mouche)

près d'un certain canton de la basse Bretagne appelé Quimper -  Corentin. (JLF.  Le Chartier embourbé)

(Elle croisa)

un carpeau qui n'était que fretin, (JLF. Le petit Poisson et le Pêcheur)

(c'était) Perrin Dandin. Il arrive (JLF. L'Huître et les Plaideurs)

disant :  « Regardez bien, ma sœur,  (JLF. La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf)

je plie et ne romps pas. » (JLF. Le Chêne et le Roseau)

Il suivait son idée, c'était une idée fixe, (Jacques Prévert)

( répétant à l'envi :)

« Savez-vous ce que c'est que faner ? Faner est la plus jolie chose au monde, c'est retourner du foin en batifolant dans une prairie (/...) avec une fourche et un râteau ! (Marquise de Sévigné)

C'était merveilles de le voir, (JLF. Le Savetier et le Financier)

cotillon simple et souliers plats, (JLF. La Laitière et le pot au lait)

il fait le veau sur son âne ! (JLF. Le Meunier, son Fils et l'Âne)

« Ça te va tes souliers pointus

même s'ils sont fichus

ça flatte tes gambilles. » (le complimenta Léo Ferré)

« Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images.» (Jean Cocteau)

(répliqua, acide) une mouche (qui) survint. (JLF. Le Coche et la Mouche)

« Va-t'en chétif insecte excrément de la terre, ( JLF. Le Lion et le Moucheron)

bon pour les goujats... » (JLF. Le Renard et les Raisins) cria Dandin.

( La mouche répliqua :)

« Puisque tu manies aussi bien l'invective, tu pourrais au moins me bénir de t'avoir appris à parler...» (Aimé Césaire.)

(Souviens-t'en, dit la mouche :)

« On a souvent besoin d'un plus petit que soi. » ( JLF. Le Lion et le Rat)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jeanne Fadosi 14/05/2019 12:10

félicitations c'est un assemblage superbe et si bien illustré bises

Jeanne Fadosi 14/05/2019 12:10

félicitations c'est un assemblage superbe et si bien illustré bises

Christiane la banière 11/05/2019 14:46

Merci Marie, j'ai maintenant accès aux commentaires . J 'ai trouvé le petit tiret !
Encore félicitations pour ce défi et toujours bravo au dessinateur !

Marie de Cabardouche 12/05/2019 08:22

L'accès aux commentaires est souvent capricieux, ce qui est agaçant aussi bien pour les visiteurs que pour les Cabardouche !
Merci Christiane d'être venue réviser les fables de La Fontaine revisitées par François et les ptiots ! Bonne journée même si le ciel blanc-gris n'est pas pressé de mettre ses habits du dimanche...

Quichottine 08/05/2019 09:32

Bravo, c'est tout à fait réussi.
Passez une douce journée.

François & Marie 10/05/2019 09:45

Merci beaucoup pour votre visite Quichottine, bonne journée, amitié des Cabardouche.

colettedc 06/05/2019 15:46

Mille bravos ! C'est vraiment super ! Défi relevé avec brio ! J'♥ beaucoup, beaucoup !!!
Bonne semaine,
Bisous♥

François & Marie 07/05/2019 15:33

Merci beaucoup Colette, nous sommes ravis que vous ayez apprécié la fable transformée par les soins de Marie .
Bonne journée et bisous de nous deux.

Durgalola 06/05/2019 15:41

un centon aux petits oignons. Vous avez bien exercé votre imagination et les mots de La Fontaine. Bravo et merci. Bises.

François & Marie 07/05/2019 15:35

Merci pour votre visite Durgalola, Marie a bien pris le temps de revisiter les fables de La Fontaine pour en proposer une de sa façon, pleine de fantaisie .
bises de nous deux.

Lenaïg 06/05/2019 15:25

Hé hé hé, de ce pétulant centon délicieux à lire notre imaginaire légionnaire romain ne peut que s'enorgueillir ! Elle ne s'embarrasse pas de scrupule, la Cigale qui vole le rôle du Héron, ben moi je ris de la voir passer sur ses grands pieds, surtout qu'elle en a six ! Quant à Perrin Dandin ... la mouche ma foi n'a pas tort à citer Jean Cocteau mais peut-être est-elle jalouse du compliment de Léo ? Bravo Marie pour la couture et bravo François pour le dessin. Ma foi, à choisir entre Grippeminaud et Gustave, contre l'avis de François je serai d'accord avec Marie, ce matou magique a l'air bien mignon, ôtons-lui l'envie d'être bon apôtre façon La Fontaine. Bises !

François & Marie 07/05/2019 15:39

Bonjour madame Lénaig, diantre vous n'êtes pas avare de compliments, pour peu Marie se sentirait comme une corbelle sur un arbre perchée. Mais moi je sais qu'elle mérite plein de mots jolis car elle a beaucoup aimé centoner des petits morceaux choisis pour en tirer un nouveau costume .
Bises amicales de nous deux.

Josette 06/05/2019 10:26

Du palais d'un jeune lapin Marie s'empara...François étant absent ce lui fut chose aisée...
Enfin presque puisqu'on déplore la perte du vase du sieur Sully Prudhomme mais pas de l'assiette de Picasso (Prévert), et Cocteau fut Ferré par Césaire de dandy !
Un régal au petit déjeuner ce lundi matin
MERCI pour ce raccommodage des fables

François & Marie 07/05/2019 15:41

Merci beaucoup pour votre visite Josette, Le chat Grippeminaud n'a pas l'air bien farouche dans les mains de la ptiote Marie; je pense qu'avant tout il aime les câlinous.

ZAZA 06/05/2019 10:09

Excellent, c'est un centon très réussi. Bravo ! Bises et bon début de semaine

François & Marie 07/05/2019 15:42

Nous en connaissions pas cette notion de centon, c'est une jolie découverte.
bonne semaine à vous Zaza, bises de nous deux.

jazzy57 06/05/2019 09:06

Whaouh , bravo pour ce centon des fables de Jean de La Fontaine une tres bonne idée pour les revisiter , j'aime beaucoup aussi les autres auteurs que tu as invités à la fête pour créer cette nouvelle fable .
Merci beaucoup pour votre participation
Bon lundi
Bises

François & Marie 07/05/2019 15:46

Merci beaucoup Jazzy pour votre proposition qui nous a beaucoup intéressés, Marie s'est replongée avec plaisir dans les fables apprises sur les banc de l'école au parfum de craie et de feuilles de platane. Grâce à vous nous avons appris ce qu'était un centon ( le ptiot François pensait qu'il s'agissait d'une figurine en terre cuite pour la crèche ...)
bises de nous deux.